( 9 janvier, 2014 )

Communiqué 2013 de LA CARPETTE ANGLAISE

 

Des transports en Carpettes… anglaises

Guillaume PÉPY, président de la SNCF, distingué pour ses éminents mérites en dévotion anglophone par le jury de l’académie de la Carpette anglaise (1), présidé par Philippe de Saint Robert, réuni à la brasserie Lipp à Paris, a reçu le prix 2013 de la Carpette anglaise. Après les Smiles, les TGV Family, et autres médiocrités linguistiques, voici que la SNCF tente de nous faire ingurgiter de l’anglais, en proposant des cours de langue anglaise uniquement, dans ses trains champenois par l’intermédiaire de l’organisme SpeakWrite ; après le trop fameux sandwich SNCF voici la bouillie anglaise !

Seconde cerise amère sur le pudding indigeste de l’anglofolie, pour Tom ENDERS, président exécutif d’EADS et grand organisateur de la politique linguistique du tout en anglais dans son groupe, qui a trouvé (dis) grâce aux yeux du jury.
L’Académie a tenu à lui décerner son prix spécial à titre étranger (2) pour avoir annoncé, en anglais seulement, à tous les salariés allemands, espagnols et français de la branche « défense et espace », un vaste plan de licenciements par une vidéo… elle-même sous-titrée en anglais. Major Tom, a été retenu après un vote serré (8 voix contre 4) l’opposant à son concurrent en abandon linguistique Joachim GAUCK, président de la République fédérale d’Allemagne qui a appelé les peuples d’Europe à adopter l’anglais comme langue de communication !

Que déshonneur leur soit rendu !

 

1 La Carpette anglaise, prix d’indignité civique, est attribué à un membre des « élites françaises » qui s’est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglo-américain en France au détriment de la langue française.Le jury est composé de représentants du monde littéraire, syndical et associatif [Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (Asselaf), Avenir de la langue française (ALF), Cercle des écrivains cheminots (CLEC), Défense de la langue française (DLF) , association (COURRIEL) et Le Droit de comprendre (DDC)]. En juin 2013, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur, a reçu une Carpette anglaise, à titre exceptionnel, pour son obstination à faire de l’anglais une langue de l’enseignement supérieur en… France.

2 Le prix spécial à titre étranger est attribué à un membre de la nomenklatura européenne ou internationale, pour sa contribution servile à la propagation de la langue anglaise.

Anne Cublier, Marie Treps, Hervé Bourges, Paul-Marie Coûteaux,  Benoît Duteurtre, Yves Frémion et Dominique Noguez, sont membres de cette académie.

Contact : Marc Favre d’Échallens, secrétaire de l’académie de la Carpette anglaise.Courriel : parlerfranc@aol.com

Académie de la Carpette anglaise, chez Le Droit de Comprendre, 34 bis, rue de Picpus, 75012 Paris

Académie de la Carpette anglaise*

NDLR : Il semble que notre Président de la Chambre de Commerce de Meurthe et Moselle, François Pélissier, veuille concourir à ce « prix du déshonneur de la Carpette anglaise » : il vfient de créer à Nancy le « Grand Nancy Business Tech Servics » (sic !)

( 9 janvier, 2014 )

EDITORIAL de Philippe SCHNEIDER du numéro 304 de LA LORRAINE ROYALISTE

Voici une année terrible pour la France et les Français qui s’achève. Sombrant en économie, le chômage comme les déficits ou les disparitions d’entreprises augmentant gravement, le gouvernement ne sait que « taxer » plus les Français pour essayer de limiter les dérapages financiers, ce qui ne fait que les aggraver, trop d’impôts tuant l’impôt comme n’importe quel économiste sérieux – mais pas les « énarques » au pouvoir – le sait. Il ne peut cependant guère faire autrement aujourd’hui car il doit obéir aveuglément aux ordres venus de Bruxelles et de Berlin, « Europe supranationale » oblige ! Or, ces pouvoirs veulent la disparition de la France en tant que Nation, de peur qu’elle se réveille un jour, rejetant leur tutelle.

 

Comme Hollande veut faire semblant d’exister, de jouer un rôle, il intervient en Afrique militairement avec ce qui reste d’armée à la France qu’il contribue à désarmer totalement. Que l’on me comprenne bien : les interventions au Mali et en Centre Afrique sont nécessaires, nous avons même demandé dans nos colonnes cette dernière depuis plusieurs mois. Nous intervenons bien tardivement – de nombreux massacres ayant déjà eu lieu – et petitement : c’est 10.000 hommes qu’il aurait fallu envoyer. Seulement, voilà, nous ne les avons plus, la faute à Chirac, Sarkozy et Hollande qui ont fait la même politique de désarmement, de baisse des effectifs… Par ailleurs, dans cette partie de l’Afrique, nous payons la grave et criminelle faute de Sarkozy que fut son intervention en Lybie. Les morts d’immigrés dans la Méditerranée sont également en grande partie de sa faute car la Lybie de Kadhafi ne permettait pas leur passage et cela se savait. Mais bientôt, « grâce » à la nouvelle loi de programmation militaire, pourrons-nous encore envoyer un millier de soldats dans un pays d’Afrique avec 3 ou 4 avions et hélicoptères ? Cela va devenir problématique !

 

Plus d’indépendance économique, politique, plus d’armée, la France est en pleine décomposition. Mais il y a encore pire car ce sont vraiment la nature même du pays, sa mémoire, ses bases que l’on veut détruire pour créer un « nouveau français » inculte, sans passé donc sans avenir, à la manière de ce que Orwell imaginait dans « 1984 », qui serait parfaitement malléable à la propagande révolutionnaire et deviendrait un parfait « homo économicus » comme les aiment bien les financiers !

 

C’est la raison pour laquelle tout ce qui est naturel doit être combattu, les lois de vie qui ont permis longtemps la progression de nos sociétés, doivent être abrogées. Ainsi, le mariage devenu un simple contrat passé entre deux personnes (et pourquoi donc deux personnes !) sans lien avec la procréation. L’enfant devenu un objet comme un autre et nous passons facilement du droit des enfants à vivre au droit à l’enfant de groupes de personnes – couples ou non – d’avoir un enfant comme l’on voudrait un animal de compagnie ou un jouet. Pas étonnant dès lors que l’on s’en sépare quand il ne donne plus « satisfaction ».L’eugénisme, si « décrié » par le pouvoir est pourtant mis en place par eux et de manière plus systématique que dans l’Europe du Nord et en Allemagne avant la deuxième guerre mondiale mais de manière plus « feutrée » : on incite les gens à « avortuer » leurs enfants s’il est soupçonné d’avoir peut-être un risque d’être malade ou mal formé…  Tout cela est une des conséquences de la société libéralo-socialiste comme Mme Taubira veut l’instituer. De même pour les malades qu’il ne convient plus de soigner mais de « préparer » doucement à la mort que l’on donnera, comme disait déjà Adolph Hitler. J’exagère ? Non, Hélas : regardez les nouvelles dispositions favorisant le meurtre des enfants dit I.V.G., les lois sur  « l’euthanazie » qui se préparent… C’est peut-être ainsi que le Président Hollande veut rétablir notre économie en limitant les dépenses de la sécurité sociale et les pensions de retraite ! Ce serait bien à la manière des matérialistes qui nous gouvernent qu’ils se disent de « gauche » ou de « droite ».

 

Cependant, 2013 aura eu aussi un aspect positif par la mobilisation énorme de millions de Français commençant à se rendre compte des dérives, mobilisation inattendue et très spontanée entraînant par ce fait une mauvaise organisation et sans avoir de but précis sauf tenter d’empêcher un forfait majeur. Il n’est pas dit que cette mobilisation restera sans effet, on en a la preuve quand nous voyons qu’il n’y a plus un ministre ou un « président » qui ne peut sortir sans faire l’objet d’une présence de la « manif pour tous », bien réelle et bien connue malgré la censure des médias.

 

Il faut maintenant, et c’est notre rôle, montrer qu’il ne suffit pas de s’opposer aux lois scélérates, car cela ne sert à rien dans un régime qui impose cela par nature même. C’est le régime qu’il faut changer pour le remplacer par le seul qui, en France, peut sauver le pays et ses habitants, qui a fait ses preuves pendant 1.000 ans, celui du Roi. Mobilisons-nous en 2014 pour faire progresser cette idée de salut national, tout le reste est finalement secondaire.

( 9 janvier, 2014 )

A Propos de la crèche Baby Lou

HUMEUR

 

 

C’est une véritable tragi-comédie qui a tenu en haleine toute la presse bien pensante de notre pauvre pays. Il faut rappeler les faits : une certaine Fatima Afif, employée de cette crèche estlicenciée pour cause de port du voile islamique. Après un parcours judiciaire de près de trois ans ,et un pourvoi en cassation qui avait donné raison à la salariée, la directrice Natalia Baleato obtient devant la cour d’appel le maintien de ce licenciement. Le camp laïc hurle sa joie. « Nous avons sauvé la laïcité » proclame Richard Malka, l’avocat de la crèche. Faut-il s’en réjouir ? Je n’en suis pas si sûr. En effet au nom de cette laïcité revendiquée, on interdit tout port d’insigne religieux dans l’espace public. Porter une croix en allant à l’école ou au lycée, est passible de renvoi. Mais, me dira-t-on, on ne va pas laisser ces musulmans fondamentalistes faire la loi et instaurer la Charria ? Au nom de quoi ? La laïcité ? Et ne sommes nous pas une vieille Nation chrétienne ? Ah bon ? Non, justement, il y a longtemps que les derniers pans de cette chrétienté sont tombés et même pas sur des champs de gloire, sans combat. Quand les nonnes ont jeté leurs cornettes aux orties et les curés leurs soutanes, ils ont jeté en même temps ce qui faisait signe pour le monde pour reprendre un terme sociologique, bref ils ont disparu, engloutis dans le marigot de la république laïque. Ils ont cru que l’ouverture au monde allait créer un nouvel élan pour l’Eglise en oubliant l’échec épouvantable du ralliement qui a vu une grande partie des catholiques croire en la démocratie chrétienne. Pourtant la majorité de la population, essentiellement rurale à l’époque était catholique, la victoire du bien aurait dû être inéluctable. C’était sans compter sur la démocratie, car ils se sont dilués dans la boue fétide de combats fratricides et certains même sont devenus des renégats qui n’eurent de cesse de saper l’autorité de cette Église qui reste pourtant le phare d’un monde qui sombre dans la tempête mondialiste. C’est tellement vrai que les puritains d’outre-atlantique, dont Obama est le triste président, veulent supprimer leur ambassade au Vatican. Il est plus que certain que le Pape François dénonce à longueur d’homélies les prédateurs de la finance sans âme et les adeptes du libéralisme sans frein que l’Amérique a imposés au monde, même les communistes chinois y ont succombé et il sait, lui, le Pape, combien la mondialisation matérialiste se commet avec les salafistes de tout poil: il y a du fric à faire ou du pétrole à voler!

Et je rejoins volontiers les réflexions de notre ami Julien Becker dans le dernier numéro de la LR quand il nous dit qu’il n’y  à  rien à  espérer  de  bon  dans  ce  système  qui   nous conduira inéluctablement dans l’horreur d’une nouvelle guerre de religions plutôt qu’une guerre de civilisations parce que la nôtre a déjà disparu.

Et les dernières péripéties du rapport sur l’intégration doivent encore plus nous alarmer. Dans un langage typiquement sociologique, on conseille au gouvernement de faire disparaître la France et son histoire au profit d’autre chose de nébuleux, à construire….faire france. J’ai mis volontiers en minuscule à ce que ces sinistres individus, ils étaient 250… et on a les noms, veulent faire de notre pays. A quand une avenue Ben Bella remplaçant l’avenue des Champs Elysées ? Ne riez pas, c’est peut-être pour bientôt! Car, et c’est le plus inquiétant, les réactions contre ce brûlot, ont été d’une tiédeur inouïe. Le pauvre Coppé lui n’y a vu que le retour du voile islamique à l’école, ce dont je me moque assurément. Je sais parfois être tolérant, même si on peut difficilement appliquer le mot de Guillaume d’Orange à notre époque: » la tolérance est l’apanage des forts. » Non ce fieffé imbécile, comme tous les autres d’ailleurs, ne voit pas que ce rapport a été commandé par ce gouvernement pour prendre date et que les « personnalités » désignées pour le pondre étaient toutes acquises à ce concept de nouveau pays.

Ce gouvernement de tarés congénitaux savait ce qu’il faisait et les bases du négationnisme de notre histoire sont ainsi définitivement posées. Il est vrai que deux ou trois pisse-copies comme Pascal Blanchard auteur de « La France Araboorientale » prônent cette discrimination positive qui doit abolir les restes des souillures colonialistes qui hantent encore nos esprits étroits et malveillants envers l’islam. Mais le rapport va encore plus loin puisque d’après lui il faudra « évaluer les programmations et actions de toutes les structures artistiques et culturelles de spectacles vivants, de médiathèques, de centres d’art…, afin de déterminer si les objectifs de connaissance et de reconnaissance de la culture plurielle de la société française sont effectifs dans les propositions au public. » Ou encore cette accusation: » l’histoire enseignée se réfère à des figures incarnées qui demeurent très largement des « grand hommes  » mâles, blancs et hétérosexuels » . Bref, on démolit et la police culturelle veillera à ce que les esprits chagrins comme les nôtres soient empêchés de nuire à la future société multi-culturelle où tout le monde y sera beau, tout le monde y sera gentil, réduit à l’état de larve consommatrice des spectacles insipides des avant-gardes en chantant d’une voix monocorde  » nous sommes tous des arabo-français. »

Jean Antoine ROSECCHI

( 8 janvier, 2014 )

tiré du site « la faute à Rousseau » : Dieudonné et l’antisémitisme

mercredi, 08 janvier 2014

Dieudonné et l’antisémitisme ? Valls, PS et Gouvernement piégés par l’effet boomerang de la stratégie florentine du propre Think tank du PS

valls enerve.JPGValls donne beaucoup de coups de menton ces jours-ci; il adopte volontiers l’air du « dur », du « méchant » qui va « casser la baraque ». C’est fou comme, dans ces moments-là, il ressemble à Mussolini : peut-être un vieux tic congénital des Partis socialistes européens ?…

Mais peut-il vraiment se permettre de jouer les durs, Manuel Valls ? Et le Gouvernement avec lui ?

Nous renverrons le lecteur à notre note du 21 novembre dernier : Révélation sensationnnelle du CRAN ; François Hollande est un président « ethnique »… !

Là est exposé cruement le dilemme fondamental auquel se trouve confronté le PS depuis qu’il a cru malin, voire même finaud, de suivre la « stratégie » (!) de son Think Tank, Terra Nova : à savoir, remplacer feu la classe ouvrière – qui, de toutes façons, est majoritairement partie, avec armes et bagages, au Front National… – par de nouveaux arrivants, les immigrés.


Oui, mais voilà : ce beau calcul, machiavélique et florentin, c’était « avant ». Avant que, consterné, le PS ne découvre, mais trop tard, que les dits nouveaux arrivants, venus à 80 voire 90% d’Afrique du Nord et sub-saharienne venaient peut-être le ventre vide, mais certainement pas la tête vide. Concrètement, si entre 80 et 93% des Banlieues et Cités ont voté Royal en 20007 et Hollande en 2012, ces Banlieues et Cités, dans des proportions en gros comparables, adhèrent volens nolens, même si c’est parfois par simple suivisme, à un antisémitisme hérité de leur sympathie naturelle - pourrait-on dire - pour la cause palestinienne. Les travailleurs du fondamentalisme musulman trouvent dans ces masses un terreau idéal, une sorte de « classe » pré-préparée à entendre leur message et, surtout chez les plus jeunes, les tout jeunes, à le suivre.

Et, cette chose toute simple, toute bête, manifestement, les brillants esprits de Terra Nova n’y avaient pas pensé…

Se faire élire par « les Noirs et les Arabes » (c’est Louis-Georges Tin, président du CRAN qui le dit, comme on le voit dans la note ci-dessus) c’était peut-être rusé à très court terme, lorsqu’on ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Mais c’était surtout s’enfermer dans une nouvelle clientèle, et se livrer à elle pieds et poings liés, puisqu’on lui devrait son élection, donc le pouvoir : comment ont-ils pu ne pas y penser, les brillants esprits de Terra Nova ? 

Peinte à « la bombe », l’inscription « MORT AUX JUIFS » salit de nombreux murs de nombreuses cités; et il n’est pas rare qu’on l’entende, même, criée en plein jour lorsqu’on est tenu, pour telle ou telle raison, de traverser l’une de ces cités.

Ainsi donc, dans leur soi-disant lutte contre Dieudonné et l’antisémitisme, et malgré leur grosse voix, leurs rodomontades et les mines sévères qu’ils affichent, Manuel Valls, le PS et le Gouvernement sont-ils, pire qu’en porte-à-faux, désarmés : le roi est nu ! Il ne reste donc, pour tenter de masquer cette réalité effroyable pour eux, qu’à brasser du vent, gesticuler, occuper les plateaux radio/télés, faire un maximum de bruit et d’enfumage pour distraire le public de la vérité…

Mais c’est dérisoire : ils ont semé le vent, que croient-ils qu’ils vont récolter ?…

Enfin, pour élargir le débat au moment de conclure – provisoirement… – ces quelques réflexions, redisons ce qui a été dit cent fois ici même – et qui le sera encore beaucoup plus : l’hypocrisie de ce Système est à son comble, alors qu’il prétend lutter contre l’antisémitisme. Ne laisse-t-il pas Napoléon aux Invalides, dans un splendide monument d’orgueil – indécent pour quelqu’un qui a fait tant de mal à la France – et qui disait, parlant des Juifs « Ce sont des sauterelles et des chenilles qui ravagent la France » ? Et ne laisse-t-il pas Voltaire au Panthéon, lui qui écrivait : « C’est à regret que je parle des Juifs : cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre ». (Article « Tolérance » du Dictionnaire philosophique). Il appelle ailleurs les juifs « …ces ennemis du genre humain… », un « peuple barbare, superstitieux, ignorant, absurde », et un « peuple ignorant et barbare, qui joint depuis longtemps la plus sordide avarice à la plus détestable superstition et à la plus invincible haine pour tous les peuples qui les tolèrent et qui les enrichissent… »

Fermez le ban ! Comme disait Bainville, il n’y a plus qu’à tirer l’échelle !…

 
( 8 janvier, 2014 )

ROI LEGITIME

Vient de paraître

ROI LEGITIME BOURBONS OU ORLEANS

boutonsdelivree

Patrick GERMAIN

Peut-on renoncer à la couronne de France ? Le présent ouvrage analyse cette question dont la réponse divise le mouvement royaliste en deux courants depuis la mort du comte de Chambord.
Pour le premier dit “légitimiste”, la renonciation à ses droits dynastiques en France par Philippe V en 1712 pour conserver ses droits à la couronne d’Espagne n’est pas valable car contraire aux lois fondamentales du royaume. Pour le second dit “orléaniste”, cette renonciation solennelle, validée par les autorités de l’époque, pierre angulaire des Traités d’Utrecht, a exclu à jamais la descendance de Philippe V de ses droits en France.
Quelle perception en ont eu les contemporains ? Quels ont été les effets de cette renonciation au cours siècles suivants ? Qu’en pensaient le comte de Chambord, son entourage et les contemporains après l’échec de la restauration monarchique en 1873 ? Quelle fut la situation en 1883, à la mort du dernier Bourbon de la branche aînée ?
Les héritiers dynastiques du comte de Chambord sont-ils les princes de Bourbon d’Espagne, venant aux droits de Philippe V, en leur qualité de descendants de Louis XIV ou les princes d’Orléans,à l’extinction de la branche aînée en France, en leur qualité de descendant de Louis XIII ?
En cas de restauration aujourd’hui, la couronne serait-elle dévolue à Louis de Bourbon ou à Henri
d’Orléans ? Quel roi légitime pour la France ?

(17 cmx 24 cm) – 264 pages
prix: 19,50 € (port : + 3,50 € France / + 7 € Europe)

( 7 janvier, 2014 )

Communiqué des VEILLEURS DE METZ

 
 
Communiqué des VEILLEURS DE METZ dans communiqués visuveilleurs

Bonjour à tous,

Avec la nouvelle année 2014 commence une nouvelle édition des Veilleurs.

De grandes manifestations nationales vont rythmer ce mois de janvier.
Dans tout le pays, le combat pour la défense de nos valeurs ne va aller qu’en s’amplifiant.

Il importe, à Metz même, non seulement de maintenir la flamme entretenue, mais de la nourrir de plus belle.

Il importe de poursuivre et d’amplifier nos rassemblements.

Ils se feront avec ce que chacun de nous y apportera.

Avez-vous des textes à partager ?

Avez-vous une idée d’animation ?
Jouez-vous d’un instrument de musique ?

Je vous propose d’en faire part sur ce groupe facebook :
https://www.facebook.com/groups/veilleurs/

Ou  pour ceux qui n’aiment pas facebook, sur ce blog :
http://veilleursdemetz.blogspot.fr/

Pour l’heure notre prochain rendez-vous est fixé jeudi 30 janvier – 21h – sur la place d’armes de Metz (certains proposent d’autres lieux, comme le parc de la Seille, nous avons encore le temps d’en discuter et de l’envisager).

 
Toute l’équipe des Veilleurs de Metz vous souhaite une excellente année 2014 et vous espère très nombreux pour nos retrouvailles.
 
Moins que jamais, ON NE LÂCHE RIEN !

Florent
( 7 janvier, 2014 )

Action pénale contre le ministre des cultes pour provocation à la discrimination envers les chrétiens.

Communiqué de l’AGRIF

 

Dans sa directive de ce 6 janvier 2014 adressée aux préfets à propos de Monsieur Dieudonné, Monsieur Manuel Valls, ministre de l’Intérieur et des cultes, donne pour instruction de « susciter, proposer ou valoriser des initiatives de sensibilisation et de pédagogie préventives contre les comportements racistes, antisémites, antimusulmans ou intolérants ».

On est proprement stupéfait de constater qu’est exclue explicitement de cette directive la prévention du racisme et des actes anti-chrétiens.

Cette discrimination est aussi significative qu’intolérable en une période où les attaques contre les chrétiens ne cessent de se multiplier, et notamment à Paris où deux profanations abominables ont été récemment perpétrées dans l’église Sainte-Odile et l’église de la Madeleine. Mais manifestement Monsieur Manuel Valls n’a cure de ce que font les Femen ou le dévastateur de Sainte-Odile. Il se rend donc lui-même coupable d’une odieuse discrimination envers les chrétiens et enjoint ses préfets de discriminer de même.

Pour lui, à l’évidence, les chrétiens et leurs lieux de culte ne doivent manifestement pas être protégés à l’instar des autres communautés.

 

L’ AGRIF entend saisir la Cour de Justice de la République et a confié cette procédure à son avocat maître Jérôme Triomphe du barreau de Paris.

( 3 janvier, 2014 )

Les Russes chassent Robespierre de Saint-Pétersbourg

Publié par :  Breizh-info.com, un site à consulter

 

Alors que la République refuse toujours de reconnaître ses crimes originels pendant la Révolution, les Russes mettent fin au culte des personnalités de la Terreur. Ainsi, la commission toponymique de la ville de Saint-Pétersbourg a décidé la fin d’un héritage soviétique : le quai Robespierre, qui longe la Neva en plein centre-ville, ne s’appellera plus ainsi. Il retrouvera son nom d’avant 1923, quai de la Résurrection, du nom d’une église qui s’y trouvait au début du XVIIIe siècle. Une façon d’exorciser un lourd passé qui mine tout particulièrement ce coin du centre-ville saint-pétersbourgeois.
Depuis la fin de l’URSS, de nombreuses rues, des villes entières même, qui se sont vues attribuer le nom de leaders révolutionnaires soviétiques ou étrangers (Danton, Marat et Robespierre principalement en ce qui concerne la France) se sont vu rendre leurs noms historiques. Ainsi, Leningrad s’appelle de nouveau Saint-Pétersbourg, Nijni Novgorod, la 5e ville de Russie, ne se nomme plus Gorki (du nom de l’écrivain soviétique), tout comme Sverdlovsk est redevenu Ekaterinbourg, 4e ville de Russie et chef-lieu de la région de l’Oural.
Dans le même élan, de nombreuses églises ont été et continuent à être relevées et restaurées dans toute la Russie, où rejaillit la Foi orthodoxe après des décennies de persécutions antireligieuses. Aujourd’hui, le gouvernement russe se fait chantre des valeurs morales conservatrices, pour asseoir enfin sur des bases solides ce grand pays fragile, miné par vingt ans de chocs politiques, sociaux,  moraux, boursiers, migratoires quasi-incessants.

monument-répression

Ironie de l’Histoire, le bientôt ci-devant quai Robespierre abrite le monument qui rend hommage aux victimes de toutes les répressions politiques : ses deux sphinx de bronzes coulés en 1995 ont deux visages : face aux immeubles du quai, ceux de jeunes femmes. Ce sont des crânes en revanche qui regardent la sinistre prison des Croix sur l’autre rive – qui tient son nom de ses deux bâtiments cruciformes en briques – où au plus fort des répressions staliniennes, jusqu’à 12.000 personnes s’entassaient à vingt dans des cellules de 8m² avant d’être mises à mort ou envoyées au goulag.
Le nouveau nom du quai sera là encore un clin d’œil de l’Histoire, car il connaîtra une forme de résurrection avec le départ courant 2014 de la prison, qui déménage en banlieue. Ses bâtiments accueilleront d’autres visiteurs, volontaires cette fois : ils devraient être transformés en hôtel, fablab et ateliers d’artistes.

Louis-Benoît Greffe

Photos : Breizh-info.com

( 30 décembre, 2013 )

Les voeux du Prince

 

A notre époque dite moderne, il semble que l’être humain ait perdu  l’une de ses composantes essentielle: l’âme et le désir de  transcendance qui en est le témoignage. Soit parce que nous avons  oublié son existence, soit parce que notre mental l’a occulté.

Il est vrai qu’une dimension intérieure infinie est un espace encombrant  pour les esprits matérialistes. De fait nous évoluons dans un monde binaire, régenté par le grand ordinateur et la virtualité. L’harmonie  ne peut, dans ces conditions, donner libre cours à sa symphonie,  puisqu’elle se trouve face à un électro-encéphalogramme plat…

Confrontés aux terrifiants événements, aux drames humains qui tentent  d’effacer notre société, jusqu’à notre civilisation chrétienne, sans oublier les guerres modernes de religion en Afrique ou au Moyen  Orient et qui en font partie, alors des lumières d’espoir surgissent  et nous permettent de réagir, car aucune espérance ne peut être  définitivement perdue. Il va de notre humanité entière.

Certes il n’est pas question de revenir en arrière, de recréer de  toutes pièces un monde ancien et figé. Mais nous devons prendre  conscience de la nécessité et de l’urgence d’un véritable engagement  dans la construction du présent et de l’avenir.

C’est un appel que je me dois de lancer, afin de partager avec chacun  d’entre vous une nouvelle prise de conscience. Notre tâche sur terre  est de faire vivre les énergies Divines. Elles sont belles, Elles  sont bonnes, Elles sont justes.

Nombreux sont les Français qui l’ont compris et qui le vivent. Ils  veillent telles les sentinelles de notre âme et nous apportent  l’exemple de ce nouveau combat pacifique et non violent qui pourra enfin déplacer les montagnes avec le sourire de l’espoir.

Je souhaite, pour chacun et pour vous tous, que le chemin initiatique du sens et de la signification de la vie puisse sans cesse être  approfondi. Contre vents et marées, je suis et serai avec vous.

Bonne et heureuse année 2014.

Henri Comte de Paris Duc de France

( 27 décembre, 2013 )

LE 19 JANVIER A NANCY

Messe pour le repos de l’âme du Roi Louis XVI

Dimanche 19 Janvier 2014

10 h 30

Eglise Marie-Immaculée

32 avenue du général Leclerc à Nancy

 

 

Fête des Rois de l’U.S.R.L.

Et de La LORRAINE ROYALISTE

 

 

Dimanche 19 Janvier

A partir de 12 h 15

 

 

Repas suivi de la galette traditionnelle

 

 

Restaurant « Chez Maître Marcel »

(au coin des rues Raymond Poincaré et de l’Armée Patton à Nancy)

 

 

Allocutions de

 

 

Jean-Marie CUNY

Jean-François GICQUEL

Paul LUPORSI

Philippe SCHNEIDER

 

 

Prix comprenant un apéritif, le plat principal, la galette et une boisson :

21 € par personne avec Choucroute comme plat principal (option 1)

22 € par personne avec blanquette de veau à l’ancienne (option 2)

10 € pour les enfants (saucisses, pommes de terre rôties, galette, une boisson)

 

Inscrivez-vous dès maintenant en renvoyant le coupon ci-dessous à La Lorraine Royaliste, 22 rue Victor Hugo, 54000, Nancy ou par courriel à lalorraineroyaliste@yahoo.fr ou téléphonez au 06 19 19 10 69.

Inscription impérativement pour le 13 Janvier au plus tard.

________________________________________________________________________________________________

 

M. Mme Mlle ……………………………………………………………….

Adresse : ……………………………………………………………………

Téléphone : ………………………………….. Courriel : ……………………………..

S’inscrit au repas du 19 Janvier (………. Personnes dont ….. option 1 et …… option 2 et …. Enfants et verse la somme de …….. € (chèque au nom de la L.R.)

(Si aucun choix n’est indiqué, il vous sera servi une choucroute)

 

Ne peut venir mais verse …….. € en don à La Lorraine Royaliste

1...141142143144145...165
« Page Précédente  Page Suivante »
|