( 5 février, 2014 )

Manif pour la dissolution des Femen le 8 février 2014 place des Invalides : Mobilisez-vous !

 
 

Manif pour la dissolution des Femen le 8 février 2014 place des Invalides : Mobilisez-vous !

 

La préfecture de police nous signifie le refus de notre rassemblement place Vendôme ou place de l’Opéra.

 

Nous regrettons cela très vivement, même si nous ne doutons pas que Madame Taubira ne serait pas restée pour entendre et transmettre à Mr Valls notre exigence que soit dissoute au plus vite l’organisation raciste et terroriste des Femen.

 

La préfecture de police nous contraint à accepter l’organisation de la manifestation près de l’Assemblée nationale, et non loin de Matignon, sur le terre-plein n° 3 (angle Assemblée nationale) de la place des Invalides.

 

Selon un programme qui s’étoffe de jour en jour, et avec l’annonce d’une massive participation, nous clamerons donc notre refus de la complaisance pour les Femen d’une drôle de République anti-chrétienne, anti-française et anti-humaine.  

 

Toutes les informations et le comité d’appel à cette adresse : manifestation nationale pour la dissolution du groupuscule Femen

 

Venez très nombreux ! 

Si vous ne pouvez pas venir, soutenez-nous en adhérant à l’AGRIF !

Merci d’envoyer ce courriel à tous vos contacts !

( 4 février, 2014 )

Un déchiqueteur avorteur peut-il être moins condamné qu’un méchant lanceur de chat ?

 

Un déchiqueteur avorteur peut-il être moins condamné qu’un méchant lanceur de chat ?

 

Le misérable individu qui, en une pulsion de cruauté, avait projeté le petit chat Oscar contre un mur, l’assommant et lui fracturant une de ses pattes, a été condamné hier à un an de prison ferme.

Il n’est même pas besoin d’aimer comme moi les chiens et les chats pour être indigné par un pareil acte de méchanceté humaine.

Mais à l’aune de cela, pèse-t-on qu’étant donné ce que l’on sait de la vie de l’embryon et de l’enfant formé dans le sein de sa mère, être humain aussitôt sensible et très vite souffrant, l’horreur de l’acte douceureusement qualifié d’IVG ?

Acte d’avortement et donc de mise à mort d’un être humain en devenir mais qui, pouvant être légalement pratiqué de surcroît après plusieurs mois de gestation, comme en Espagne, relève selon l’évidence commune de l’infanticide.

Comment, décemment, notre société peut-elle être aussi inconséquente dans sa sensibilité et barbare dans sa pratique pour que les avorteurs déchiqueteurs des enfants à naître ne soient pas au moins aussi condamnés qu’un méchant lanceur de chaton ?

Cela, nous le rappellerons aussi ce samedi 8 février, place des Invalides puisqu’aux Femen, militantes fanatiques de la culture de mort et de l’avortement, nous opposerons la beauté de la culture de vie.   

 
Bernard Antony

 

( 4 février, 2014 )

Communiqué de RENAISSANCE CATHOLIQUE

L’Action familiale et scolaire, l’AVANDA et Renaissance Catholique


vous invitent à la conférence-débat que donnera


Vendredi 14 mars à 20 h 30 à Versailles

Roberto de Mattei, Spécialiste d’histoire moderne, religieuse et politique

 

Vatican II – Une histoire à écrire

Le concile Vatican II s’est ouvert le 11 octobre 1962. Son histoire, chaotique, reste encore à écrire et, plus encore, à comprendre. L’abondance de sources de première main, mémoires des acteurs ou commentaires journalistiques, si elle est un atout pour l’historien, constitue aussi, pour lui, une gageure tant il est difficile de classer les informations. Et il faut aussi comprendre les enjeux théologiques des différentes thèses en présence pour percevoir précisément le sens des documents officiels promulgués par les Pères conciliaires.
Roberto de Mattei dispose des compétences historiques et des connaissances théologiques nécessaires pour mener à bien ce travail. Ce livre est un élément indispensable de l’historiographie du Concile.

Salle Montgolfier, Hôtel de Ville, 4 avenue de Paris, Versailles
Gare : Versailles-rive gauche ou Versailles-Chantiers
Libre participation aux frais
Librairie. Le conférencier dédicacera ses ouvrages dont le dernier, Vatican II. Une histoire à écrire.
Renseignements : 01 42 04 93 20 – http://www.renaissancecatholique.org/>

 
( 3 février, 2014 )

faut bien comprendre la cynique et odieuse manipulation dialectique de Mr Valls et de la gauche.

 

Bernard Antony, président de l’AGRIF,

                                                                                     communique :

 

 

Il faut bien comprendre la cynique et odieuse manipulation dialectique de Mr Valls et de la gauche.

Le gouvernement est aux abois. Sa politique économique et sociale est un échec. La menace catastrophique se précise.

Pressentant qu’ils ne resteraient sans doute pas longtemps au pouvoir, les ministres les plus idéologues de la déconstruction nihiliste de la personne humaine et de la société s’empressent d’imposer au pays des lois et mesures qu’ils espèrent irréversibles.

Sous le vieux prétexte révolutionnaire d’émancipation de l’individu, tout doit être mis en œuvre pour le déraciner et le rendre en toutes choses dépendant de la collectivité, donc de l‘État. Et d’abord par la planification du « laisser naître » et donc des avortements, du « laisser mourir » et donc des euthanasies.

À la pointe de la poursuite ultime de l’utopie socialiste dans la plénitude génocidaire de la famille, de la société, de la patrie, de l’humain, à la pointe de cette utopie égalitariste et broyeuse de toutes les réalités dans l’égalité de la mort sont les ministres Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem et Vincent Peillon, tandis que le ténébreux Manuel Valls se veut l’éradicateur de toutes les résistances du Vrai, du Beau, du bien, de l’homme réel, de la vérité et de la liberté.

Il s’agit, comme dans les totalitarismes du nazisme, du communisme, comme dans toutes les vieilles utopies socialistes de tout soumettre à l’État dévoreur et d’abord le sort et l’éducation des enfants.

Pour cela, il faut briser la famille, il faut selon l’expression des grands ancêtres rousseauistes, jacobins et marxistes, nazis, faire de l’école « une machine à régénérer l’espèce humaine ».

Il faut que l’homme et non le Dieu créateur décide de la vie… et surtout de la mort.

Pour briser les résistances, tout est bon et notamment les plus vieilles et grossières ficelles de l’amalgame, des provocations suscitées, des manipulations dialectiques.

La manœuvre stratégique tient en quelques mots aussi brefs qu’une répudiation prononcée par François Hollande : marteler que sont d’extrême-droite, que sont fascistes, racistes, antisémites (etc, etc…) les réactions de santé sociale et de liberté, des personnes, des familles, du pays réel, du pays libre.

Pour cela bien sûr, le ministère de l’Intérieur et les officines de propagande médiatique disposent toujours de quelques groupuscules d’extrémistes, d’imbéciles antisémites, de crétins racistes, bine utiles pour la manipulation dialectique. Mais surtout, au besoin, et autant qu’il le faut, on en sécrète, on en forme, on en invente.

L’AGRIF lutte contre le racisme anti-français (que les Français soient blancs, jaunes, ou noirs, arabes ou juifs). Elle lutte particulièrement contre le racisme qui n’a cessé de croître, encouragé par les idéologues et les médias de la gauche : le racisme de haine anti-chrétienne.

Mais aujourd’hui elle se bat contre le déni d’humanité, le déni véritable de la dignité humaine que diffusent les idéologues  et leurs propagandistes.

Elle lutte contre le racisme anti-humain du nihilisme socialiste. Les Femen en sont une sorte de section d’assaut, jusqu’ici encouragée, financée, protégée.

Et cela demeure. Même si au gouvernement on est bien obligé de désavouer leurs excès de forcenées, ce que Manuel Valls a appelé en des mots révélateurs « des provocations inutiles » (sic !). Mais on se garde bien de procéder à leur dissolution. Car elles sont comme la quintessence activiste et idéologique de la stratégie de haine anti-chrétienne du pouvoir, et des relais médiatiques de toute la gauche socialo-communiste et pseudo-écologique avec Caroline Fourest et Fiammetta Venner pour locomotives.

 Sans doute, la plupart, hallucinées, conditionnées, manipulées, sont-elles à plaindre. L’AGRIF les combat avec force mais sans haine. La dissolution de leur groupuscule les libèrera peut-être. C’est une exigence de paix civile et de respect pour les chrétiens et tous les Français attachés au respect de leurs compatriotes et des monuments du culte catholique.

Après des dizaines de milliers de signatures des pétitions qui l’exigent seule une immense manifestation l’imposera.

 

On y démontera le mécanisme de la corruption de la République en « république femhaine ». Paisiblement mais vigoureusement et joyeusement.

 

 Tous aux Invalides ce samedi 8 février à 15 h !

( 3 février, 2014 )

Communiqué de Monseigneur le Comte de Paris

 

  »Des associations auto proclamées « Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem », issues de la division en fractions ennemies d’une ou plusieurs précédentes organisations, continuent de se réclamer, au mépris de mes injonctions, de la protection temporelle de la Maison Royale de France dont je suis le chef.

Je tiens à rappeler ici, avec la plus grande fermeté, que cette protection temporelle leur a été retirée par ma démission es  qualités, notifiée à Pâques 2012. J’en garde des preuves écrites.

Aucune de ces associations n’est reconnue par le Vatican, ni ne jouit bien entendu de la protection spirituelle de Rome.

Toute référence à une quelconque protection temporelle actuelle de la Maison Royale de France, est donc pure affabulation et mensonge.

Enfin, nul ne peut « représenter » la Maison dont je suis le chef sans mon consentement, pas même un membre de ma famille, qui n’engagerait alors que sa propre personne, et certainement pas la Maison Royale que j’incarne seul à ce jour.

Je ne puis donc que recommander à tous ceux, de bonne foi et qui ont le respect de la Tradition et celui de la Maison Royale de France, d’en tirer toute conséquence quant à leur adhésion à de tels groupements, forts peu respectueux de la délicatesse, de la dignité et de la loyauté »

 

       Henri Comte de Paris Duc de France        
( 31 janvier, 2014 )

Il faut bien comprendre la cynique et odieuse manipulation dialectique de Mr Valls et de la gauche.

communiqué de l’AGRIF 

Il faut bien comprendre la cynique et odieuse manipulation dialectique de Mr Valls et de la gauche.

 

Bernard Antony, président de l’AGRIF, communique :

 

Il faut bien comprendre la cynique et odieuse manipulation dialectique de Mr Valls et de la gauche.

Le gouvernement est aux abois. Sa politique économique et sociale est un échec. La menace catastrophique se précise.

Pressentant qu’ils ne resteraient sans doute pas longtemps au pouvoir, les ministres les plus idéologues de la déconstruction nihiliste de la personne humaine et de la société s’empressent d’imposer au pays des lois et mesures qu’ils espèrent irréversibles.

Sous le vieux prétexte révolutionnaire d’émancipation de l’individu, tout doit être mis en œuvre pour le déraciner et le rendre en toutes choses dépendant de la collectivité, donc de l‘État. Et d’abord par la planification du « laisser naître » et donc des avortements, du « laisser mourir » et donc des euthanasies.

À la pointe de la poursuite ultime de l’utopie socialiste dans la plénitude génocidaire de la famille, de la société, de la patrie, de l’humain, à la pointe de cette utopie égalitariste et broyeuse de toutes les réalités dans l’égalité de la mort sont les ministres Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem et Vincent Peillon, tandis que le ténébreux Manuel Valls se veut l’éradicateur de toutes les résistances du Vrai, du Beau, du bien, de l’homme réel, de la vérité et de la liberté.

Il s’agit, comme dans les totalitarismes du nazisme, du communisme, comme dans toutes les vieilles utopies socialistes de tout soumettre à l’État dévoreur et d’abord le sort et l’éducation des enfants.

Pour cela, il faut briser la famille, il faut selon l’expression des grands ancêtres rousseauistes, jacobins et marxistes, nazis, faire de l’école « une machine à régénérer l’espèce humaine ».

Il faut que l’homme et non le Dieu créateur décide de la vie… et surtout de la mort.

Pour briser les résistances, tout est bon et notamment les plus vieilles et grossières ficelles de l’amalgame, des provocations suscitées, des manipulations dialectiques.

La manœuvre stratégique tient en quelques mots aussi brefs qu’une répudiation prononcée par François Hollande : marteler que sont d’extrême-droite, que sont fascistes, racistes, antisémites (etc, etc…) les réactions de santé sociale et de liberté, des personnes, des familles, du pays réel, du pays libre.

Pour cela bien sûr, le ministère de l’Intérieur et les officines de propagande médiatique disposent toujours de quelques groupuscules d’extrémistes, d’imbéciles antisémites, de crétins racistes, bine utiles pour la manipulation dialectique. Mais surtout, au besoin, et autant qu’il le faut, on en sécrète, on en forme, on en invente.

L’AGRIF lutte contre le racisme anti-français (que les Français soient blancs, jaunes, ou noirs, arabes ou juifs). Elle lutte particulièrement contre le racisme qui n’a cessé de croître, encouragé par les idéologues et les médias de la gauche : le racisme de haine anti-chrétienne.

Mais aujourd’hui elle se bat contre le déni d’humanité, le déni véritable de la dignité humaine que diffusent les idéologues  et leurs propagandistes.

Elle lutte contre le racisme anti-humain du nihilisme socialiste. Les Femen en sont une sorte de section d’assaut, jusqu’ici encouragée, financée, protégée.

Et cela demeure. Même si au gouvernement on est bien obligé de désavouer leurs excès de forcenées, ce que Manuel Valls a appelé en des mots révélateurs « des provocations inutiles » (sic !). Mais on se garde bien de procéder à leur dissolution. Car elles sont comme la quintessence activiste et idéologique de la stratégie de haine anti-chrétienne du pouvoir, et des relais médiatiques de toute la gauche socialo-communiste et pseudo-écologique avec Caroline Fourest et Fiammetta Venner pour locomotives.

 Sans doute, la plupart, hallucinées, conditionnées, manipulées, sont-elles à plaindre. L’AGRIF les combat avec force mais sans haine. La dissolution de leur groupuscule les libèrera peut-être. C’est une exigence de paix civile et de respect pour les chrétiens et tous les Français attachés au respect de leurs compatriotes et des monuments du culte catholique.

Après des dizaines de milliers de signatures des pétitions qui l’exigent seule une immense manifestation l’imposera.

 

On y démontera le mécanisme de la corruption de la République en « république femhaine ». Paisiblement mais vigoureusement et joyeusement.

 

 Tous aux Invalides ce samedi 8 février à 15 h !

( 30 janvier, 2014 )

Journée « impériale et royale » à Nancy

Samedi 8 février, Journée Impériale à Nancy

 

Journée Impériale à NancyEn mémoire du Bienheureux Empereur Charles et de son épouse la Servante de Dieu Zita

 

Samedi 8 février 2014
Programme

11h00 : Messe selon la forme extraordinaire du Bx. Charles avec vénération des reliques à la Basilique St-Epvre.

12h30-14h20 : Cocktail déjeunatoire à l’Hôtel Ariane, 10 rue de la Saône 54520 Laxou. Inscription obligatoire auprès du Secrétaire, Alain Oury, 70, rue Ernest Albert 54520 Laxou (03.83.90.34.14). Prix : 42 € cocktail et conférence.

14h30 : Conférence sur l’Impératrice Zita (1892-1989) par l’Abbé Debris avec l’intervention de la comtesse Czarnocki-Lucheschi. Vente et dédicace du livre
Prix : 10 € pour la seule conférence (sans cocktail). Possibilité de régler sur place.

Avec Son Altesse Impériale et Royale, Isabelle, comtesse Czarnocki-Lucheschi, née archiduchesse d’Autriche-Este, petite-fille du couple impérial
Et l’Abbé Cyrille Debris, postulateur de la cause de béatification, agrégé de l’université, docteur en histoire et en théologie, auteur du livre « Zita. Portrait intime d’une Impératrice » (Le Cerf)
En présence de Leurs Altesses Impériales et Royales l’archiduc et l’archiduchesse Imre d’Autriche.

Site pour la béatification de Zita : ici.

La journée est organisée par l’Association « Présence du souvenir bourbonien en Lorraine »
JPEG - 87.2 ko

( 30 janvier, 2014 )

PRIERE DE MONSEIGNEUR LE COMTE DE PARIS

  
Pour Louis XVI, par la grâce de Dieu Roi de France et de Navarre, qui accomplit jusqu’à la mort son devoir d’oint du Seigneur, qui, victime innocente, offrit le sacrifice de sa vie au Roi du Ciel afin que le peuple français retrouve la paix.
 
Pour la reine Marie Antoinette, fidèle à sa foi, qui accompagna jusqu’au martyre le Roi Très Chrétien son époux.
 
Pour l’Enfant Roi Martyr, emmuré après avoir été avili par ses bourreaux et qui mourut abandonné de tous dans la prison du Temple.
 
Pour la Maison Royale de France élue par Dieu en la personne de Clovis, de ses successeurs et des Saints du sang de France pour conduire les destinées de la France, fille aînée de l’Eglise, afin qu’assistée de la force du Saint Esprit Paraclet, elle demeure fidèle à la foi de sainte Clotilde, féconde en oeuvres de justice et établie dans la paix du coeur de Jésus.
 
 
Pour Louis Philippe Joseph, duc d’Orléans, qui fut l’un des instruments par lesquels le martyre s’accomplit, nous vous demandons grâce, Seigneur, et moi, Henri, je vous supplie, Dieu de Miséricorde, de me donner d’être l’instrument de votre volonté.
 
Et pour la France, notre pays, qui, plus que jamais, a besoin de toutes ses forces vives pour retrouver et conserver sa grandeur dans la justice et l’unité.
 
Par l’intercession de Notre-Dame, Reine de France, de Saint Michel Archange et de saint Louis, Roi de France.
 
Amen       
 
Henri Comte de Paris Duc de France
( 30 janvier, 2014 )

Le duc et la duchesse de Vendôme : 3ème naissance attendue

Sur le Blog La Couronne – La famille royale de France

 

« Nous avons le plaisir et la joie de vous annoncer que son Altesse Royale, Madame la duchesse de Vendôme, est dans l’attente d’un heureux événement pour cet été.

Le bébé de la princesse Philoména et de S.A.R. le Prince Jean de France sera le 10e petit-enfant du Chef de la Maison Royale de France, Monseigneur le  Comte de Paris et de Madame la Duchesse de Montpensier, il sera également le 152e descendant de feu le Comte et la Comtesse de Paris. 

Le blog de la Couronne adresse toutes ses sincères félicitations au duc et à la duchesse de Vendôme et leurs souhaite beaucoup de bonheur pour les mois à venir ». 

 

la Lorraine Royaliste s’associe de grand coeur à ces voeux.

 
( 30 janvier, 2014 )

Ces parents qui boycottent la théorie du genre à l’école…

Voici une mise au point de Gabrielle CLUZEL parue du l’excellent site « Boulevard Voltaire« . Elle montre bien que le gouvernement et Vincent Peillon en particulier nous mentent, comme tous ces « journalistes » (belle uninimité de « faux culs ») qui, comme sur « ordre », s’en prennent à cette « rumeur infondée ».
 
 
boycott

Le 30 janvier 2014

Vincent Peillon a demandé aux responsables d’établissement de convoquer les parents boycotteurs.

 

 

« Théorie du genre : des élèves absents du fait d’une étrange rumeur », titrait mardi Le Figaro. Le phénomène toucherait les quatre coins de la France. Le 24 janvier, 86 élèves turcs, gitans et maghrébins sur 240 étaient ainsi absents de certaine école strasbourgeoise de zone prioritaire. La rumeur viendrait de Farida Belghoul, personnage haut en couleur et initiatrice en son temps de la Marche des beurs, qui a fait de la théorie du genre à l’école son cheval de bataille. Depuis le début de l’année, elle appelle les parents à montrer leur désaccord par un boycott de l’école une fois par mois.

Au gouvernement, dans les rectorats, chez les syndicats de professeurs, on ouvre de grands yeux indignés : Quooooiiii ? Mais quelle « étrange rumeur » ! Najat Belkacem affirme sans ciller que la théorie du genre n’existe pas, Vincent Peillon soutient, lui, qu’il la refuse (penser, à l’avenir, à accorder ses violons : elle n’existe pas ou on la refuse ?), et Anne-Marie Haller, secrétaire départementale de l’UNSA dans le Bas-Rhin, remarque quant à elle que « cette campagne a touché un public crédule et peu éduqué ». Ben merci pour lui, ça lui ira droit au cœur. Il faut le savoir, les Turcs, les Gitans, les Maghrébins deviennent « un public crédule et peu éduqué » dès lors qu’ils ne sont plus LA chose des socialistes et qu’ils ne gobent plus leur bonne parole.

Puis on sort la grosse artillerie : Vincent Peillon a demandé aux responsables d’établissement de convoquer les parents boycotteurs, parce que l’absentéisme à l’école, on veut bien le tolérer s’il est le fruit de la négligence, de l’indifférence ou du laxisme des parents, mais certainement pas de leur vigilance en matière d’éducation. On répand sur toutes les ondes que Farida Belghoul est une « proche » d’Alain Soral, désherbant très efficace qui évite en général toute repousse. Enfin, on explique à l’Assemblée, comme l’a fait Vincent Peillon, que cette rumeur vient de « ceux qui veulent semer la division et la haine dans les écoles », quand on ne fait que « promouvoir les valeurs de la République et l’égalité entre les hommes et les femmes », par ce dispositif « ABCD de l’égalité » mis en place dans plusieurs écoles depuis la rentrée. Le saint homme. Qui oublie, hélas, un détail : Internet. Cet outil, qui archive, conserve et permet de retrouver très vite tout document et rend le mensonge moins commode. C’est agaçant, je le conçois.

Cette « étrange rumeur » n’est pas tombée de la planète Mars, ni sortie du cerveau diabolique d’un clone d’Alain Soral. En août 2011, Najat Belkacem répondait à 20 Minutes qui lui demandait en quoi la « théorie du genre » pouvait aider à changer la société…

La théorie du genre, qui explique “l’identité sexuelle” des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.

Aujourd’hui, elle veut donc sans doute dire que la théorie du genre n’existe « plus » ? Plus en l’état, disons, depuis que l’on a pensé, eu égard aux remous provoqués par le mariage gay, qu’il valait mieux y aller mollo ? Step by step. D’abord, l’ABCD de l’égalité, puis après, on verra ?

Et quand, dans le rapport du Syndicat de profs SNUipp, commandé par Vincent Peillon et remis en mai dernier, intitulé Éduquer contre l’homophobie dès l’école primaire, on trouve, dans la bibliographie pour enfants, Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?, Mehdi met du rouge à lèvres ou encore, dans le chapitre « Chausser les lunettes du genre », Papa porte une robe…, on peut se demander, sans être exagérément paranoïaque, si l’étude du port de la robe par les petits garçons au XIXe prévue par l’« ABCD de l’égalité » est tout à fait innocente, et si l’enjeu de tout cela se borne au louable partage des tâches ménagères ou à la légitime accession des femmes au monde du travail…

1...134135136137138...162
« Page Précédente  Page Suivante »
|