( 15 septembre, 2021 )

SAR Charles-Emmanuel, Prince de Bourbon, Prince de Parme rend hommage à Dominique Paoli.

 

Lu sur « lafautearousseau »

 

Je prie pour Dominique qui a rejoint son arrière grand oncle Charles Maurras auprès du Père, de notre seigneur Jésus Christ et de notre mère et reine Sainte Marie. Je présente à sa famille et ses proches toute ma sympathie dans ces moments difficiles. J’ai une pensée triste et solidaire pour tous ceux qui l’ont accompagné pendant sa présidence à Radio Courtoise.

Elle a su maintenir avec bienveillance, intelligence et sagesse, cette spécificité qui est encore l’apanage singulier de quelques rares médias et leur fait honneur et grandeur : La liberté de parole. J’aime « le libre journal » sous toutes ses formes, le bulletin de ré-information et tant d’autres émissions. Madame Paoli vous suscitiez l’admiration, bravo pour votre implication. J’ai eu le plaisir d’être invité dans plusieurs des émissions de Radio courtoisie, un des médias qui me reçoit et je vous en remercie du fond du cœur.

Source : https://www.facebook.com/SAR-Charles-Emmanuel-Prince-de-Bourbon-Prince-de-Parme-500924797095309

( 6 septembre, 2021 )

Réflexions sur le métier de Roi

 

Publié par | 4 Sep 2021

 

« Rien n’est si dangereux que la faiblesse, de quelque nature qu’elle soit. Pour commander aux autres, il faut s’élever au-dessus d’eux ; et après avoir entendu ce qui vient de tous les endroits, on se doit déterminer par le jugement qu’on doit faire sans préoccupation et pensant toujours à ne rien ordonner ni exécuter qui soit indigne de soi, du caractère qu’on porte, ni de la grandeur de l’État.

Les princes qui ont de bonnes intentions et quelque connaissance de leurs affaires, soit par expérience, soit par étude, et une grande application à se rendre capables, trouvent tant de différentes choses par lesquelles ils se peuvent faire connaître, qu’ils doivent avoir un soin particulier et une application universelle à tout. Il faut se garder contre soi-même, prendre garde à son inclination et être toujours en garde contre son naturel. Le métier de roi est grand, noble et délicieux, quand on se sent digne de bien s’acquitter de toutes choses auxquelles il engage ; mais il n’est pas exempt de peines, de fatigues, d’inquiétudes. L’incertitude désespère quelquefois ; et quand on a passé un temps raisonnable à examiner une affaire, il faut se déterminer à prendre le parti qu’on croit le meilleur.

Quand on a l’État en vue, on travaille pour soi. Le bien de l’un fait la gloire de l’autre. Quand le premier est heureux, élevé et puissant, celui qui en est cause en est glorieux, et par conséquent doit plus goûter que ses sujets, par rapport à lui et à eux, tout ce qu’il y a de plus agréable dans la vie. Quand on s’est mépris, il faut réparer la faute le plus tôt qu’il est possible, et que nulle considération en empêche, pas même la bonté. »

Réflexions sur le métier de Roi dans Princes signature-louis-xiv

Extrait des Mémoires de Louis XIV

( 3 septembre, 2021 )

Le Comte et la Comtesse de Paris souhaitent une agréable rentrée à tous les enfants de France

 

 

Publié par

 

Alors que 12 millions de petits Français reprennent, ce jeudi, le chemin de l’école, le chef de la Maison royale de France, Monseigneur le Comte de Paris a souhaité via Facebook, une agréable rentrée scolaire à tous les enfants de France. Le Prince a accompagné son message d’une photo de ses filles, les princesses Antoinette et Louis-Marguerite de France.

Le Comte et la Comtesse de Paris souhaitent une agréable rentrée à tous les enfants de France dans Princes twitter

« Le Comte et la Comtesse de Paris souhaitent une agréable rentrée scolaire à tous les enfants de France. »

les-princesses-de-france dans Princes

 


blason-du-prince-cdpSuivez Monseigneur le Comte de Paris sur Twitter et faites connaitre sa pensée autour de vous : https://twitter.com/PJComtedeParis


 

( 21 août, 2021 )

Madame la Comtesse de Paris prend la parole dans le Point de Vue de cette semaine

 

Publié par

 

Dans son édition de ce mercredi 18 août 2021, le magazine “Point de Vue”, publie un entretien de 4 pages avec Madame la Comtesse de Paris. En juillet dernier, le tribunal de Dreux a statué en référé, en défaveur de la famille d’Orléans, dans le litige  qui l’oppose à la Fondation Saint-Louis concernant ; entre autres ; l’accès au domaine royal de Dreux. Dans l’attente de l’audience  sur le fond, prévue le 7 septembre, Madame la Comtesse de Paris a accepté de livrer au magazine Point de Vue sa version des faits.

« J’ai décidé de me battre pour mes droits, mais aussi pour ceux de ma belle-mère et de ma belle-sœur »

 

Dans ce même numéro, “Point de Vue” consacre également un autre article de 4 pages dédié à une autre princesse d’Orléans, S.A.R. la Duchesse d’Anjou et de Cadaval, au sujet de ses nombreux projets entre Evora et Comporta.

Un numéro de Point de Vue à lire absolument  et à retrouver dans vos kiosques jusqu’au 25 août.

( 18 août, 2021 )

Madame la Comtesse de Paris prend la parole dans le Point de Vue de cette semaine

 

 

 

 

Publié par

 

Madame la Comtesse de Paris prend la parole dans le Point de Vue de cette semaine dans Princes madame-la-comtesse-de-paris-dans-point-de-vue

Dans son édition de ce mercredi 18 août 2021, le magazine “Point de Vue”, publie un entretien de 4 pages avec Madame la Comtesse de Paris. En juillet dernier, le tribunal de Dreux a statué en référé, en défaveur de la famille d’Orléans, dans le litige  qui l’oppose à la Fondation Saint-Louis concernant ; entre autres ; l’accès au domaine royal de Dreux. Dans l’attente de l’audience  sur le fond, prévue le 7 septembre, Madame la Comtesse de Paris a accepté de livrer au magazine Point de Vue sa version des faits.

« J’ai décidé de me battre pour mes droits, mais aussi pour ceux de ma belle-mère et de ma belle-sœur »

 

Dans ce même numéro, “Point de Vue” consacre également un autre article de 4 pages dédié à une autre princesse d’Orléans, S.A.R. la Duchesse d’Anjou et de Cadaval, au sujet de ses nombreux projets entre Evora et Comporta.

Un numéro de Point de Vue à lire absolument  et à retrouver dans vos kiosques jusqu’au 25 août.


( 13 août, 2021 )

Des enfants du 93 rencontrent le descendant des rois de France (juin 2021)

 

 

 

L’association La France quelle histoire ! emmène régulièrement des groupes d’enfants de Seine-Saint-Denis visiter des monuments ou des musées pour leur faire découvrir le patrimoine français. Ici ils visitent le château de Mesnil-Voisin en compagnie de l’héritier des rois de France, le comte de Paris Jean d’Orléans, et de sa femme.
Belle action d’assimilation menée par notre notre ami Jean Delaunoy (dit Jean Bertin dans les années 1970).
( 10 août, 2021 )

La Royauté, une nécessité politique pour la France

 

Publié par La Couronne | 7 Août 2021

 

Au-delà des partis, la présence d’un roi garantit en effet la continuité dans le destin d’un pays : le respect de son identité profonde, la préservation de ses principes fondamentaux, la défense de sa langue et son rayonnement dans le monde entier. Elle permet également de se détacher de la pression des lobbies, des media, des biais du système électoral pour exprimer d’une voix forte la protection des plus faibles, la défense de l’environnement, ou celle du patrimoine matériel et spirituel.

 

Une vision de long terme : Avec à peine deux siècles et demi d’existence, notre jeune démocratie française est parfois aveuglée par l’idéologie du progrès, le mythe de la mondialisation heureuse, et l’attrait des profits immédiats. Héritier de mille ans d’histoire de la royauté, le prince Jean est le garant d’un projet d’ensemble dont la vision politique n’est pas à l’horizon d’un quinquennat mais des générations futures. Du côté non pas de l’action qu’on achète et qu’on revend quelques secondes plus tard, mais de l’arbre que l’on plante pour ses petits-enfants.

 

La protection des plus faibles : A l’heure d’un monde ouvert à la main malheureusement des puissants, le système économique pousse souvent à renoncer à sa responsabilité sociale afin de maximiser ses profits. Une vision à court-terme qui conduit à une dégradation des relations humaines et une perte de sens pour ceux qui travaillent. La royauté au contraire s’est toujours fondé sur la défense des plus faibles et le souci de justice.

 

Incarner la France à l’étranger : En démocratie, les politiques étrangères sont souvent fluctuantes et remettent en cause des liens durables installés depuis des siècles entre pays. La royauté introduit l’idée de permanence. Le prince, par sa naissance même, incarne la destinée du pays, mais aussi son Histoire, et l’intérêt de tous les Français, auprès des pays étrangers.

 

La force du système héréditaire, c’est que la France n’a jamais manqué d’un prince prêt à prendre la parole, et assumer ses responsabilités, par delà les ambitions personnelles. A l’heure où le peuple perd toute confiance en ses dirigeants, le rassemblement autour d’un destin commun se fait plus vif, et cette voix nécessaire.

Prince Jean de FRANCE, Comte de Paris

La Royauté, une nécessité politique pour la France dans Princes

 dans Princes

 


 

( 9 août, 2021 )

Mgr le Comte de Paris : La maison royale de France a un rôle à jouer dans la vie politique de notre pays

 

Publié par Le Courrier Royal | 5 Août 2021

 

La France est aujourd’hui une République ou selon de nombreux observateurs “une monarchie républicaine”. Dans une France très largement républicanisée, au nom de quoi, l’héritier du trône de France, s’exprime-t-il publiquement sur des sujets politiques et pourquoi les médias relayent son opinion ? D’ailleurs cette famille a-t-elle encore un rôle politique à jouer dans notre système démocratique ? Voilà des questions bien légitimes après 150 ans de République, voici la réponse du chef de la Maison royale de France, Monseigneur le Comte de Paris :

  • « Bien que nous ne soyons plus en monarchie, je crois fermement que la maison de France et son chef ont un rôle à jouer dans la vie politique de notre pays. Un roi est par définition un arbitre, un conciliateur. Un prétendant peut-être une autorité morale qui se tient informée en permanence de la vie de son pays. il peut attirer l’attention du pouvoir et de ses concitoyens sur des questions précises. Il incarne une tradition historique, une continuité. »
  • « Le rôle politique, je l’ai sans avoir besoin d’être élu. C’est tout à fait dans le rôle d’un prince de pouvoir sortir un peu de cet échange partisan et de s’intéresser au bien commun, à l’intérêt général de la Cité. »

 

Son père, feu le Comte de Paris, avait également défini quelle était  la mission de la dynastie Capétienne dans ce billet publié à l’époque sur son site internet : « La Mission de notre Dynastie »

 


Suivez Monseigneur le Comte de Paris sur Twitter et faites connaitre sa pensée autour de vous : https://twitter.com/PJComtedeParis

 Mgr le Comte de Paris : La maison royale de France a un rôle à jouer dans la vie politique de notre pays dans Princes

( 14 juillet, 2021 )

Le prince Charles-Philippe d’Orléans, duc d’Ajou, dénonce la barbarie du 14 juillet 1789

 

Lu sur « Histoires Royales »

 

Le prince Charles-Philippe d’Orléans, duc d’Anjou, a publié une photo noire sur Instagram, en signe de deuil. Et pour cause, l’époux de la duchesse de Cadaval, veut démontrer que le 14 juillet n’est pas un jour de fête mais bien «un jour de deuil national».

Le prince Charles-Philippe d’Orléans, qui s’est installé à Cascais au Portugal avec sa famille, rappelle à juste titre que le 14 juillet a été décrété jour de fête nationale par la loi Raspail du 6 juillet 1880. La fête a pour but de «commémorer la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, symbole de la fin de la monarchie absolue».

Le duc d’Anjou ajoute : «Comment au 21ème siècle, un pays en plein cœur de l’Europe, peut-il encore avoir comme jour de fête nationale une date qui symbolise la barbarie, le meurtre, le sang des français, la torture et le génocide ?».

Le prince Charles-Philippe s’interroge : «Notre Fête Nationale ne devrait-elle pas fêter la Grandeur de la France ?». Il conclut enfin : «Le 14 Juillet est un jour de deuil national.»
( 7 juillet, 2021 )

Sur le blog ami du Courrier Royal : l’association «Gens de France» va se doter d’une publication papier.

 

 

 

Fondée en 2003, par le prince Jean de France, afin de soutenir son action en tant que Dauphin de France, l’association Gens de France est aujourd’hui l’association officielle du Chef de la Maison royale de France. Aussi afin de soutenir le prince dans ses nouvelles responsabilités, l’association Gens de France continue de prendre  un nouveau souffle.

En projet pour la rentrée, une publication papier régulière avec du contenu exclusif pour les adhérents de l’association du Prince, pour être au plus près de l’activité de la Famille de France ! Nous vous en disons plus très vite!

En attendant, adhérez ou renouvelez votre adhésion sur : Adhérez à Gens de France

2.jpg

Comte de Paris, Site Officiel

Comte de Paris, Page Facebook 

Compte Twitter

Instagram

Sources : https://le-courrier-royal.com/

https://www.facebook.com/lecourrierroyal

12345...30
Page Suivante »
|