( 30 juin, 2020 )

Communiqué de la Restauration Nationale – Centre Royaliste d’Action Française

 

Elections municipales ?

 

Ces municipales sont une remise en cause violente d’une République à bout de souffle qui étrangle nos petites patries pour leur voler le peu d’oxygène que le jacobinisme leur avait laissé.

En forçant sa propre constitution, la Ve République aura réussi à couronner des maires tous suspects d’illégitimité pour l’ensemble de leur mandat.

Pire, elle a assis le succès des communautés, sexuelles, religieuses et utopiques, toutes ultra-partisanes au détriment du service des habitants. Après la communication chaotique du confinement, après la privation de nos libertés, la République a versé ces dernières semaines dans la guerre civile mémorielle.

Le résultat est sans appel : la majorité des petites et moyennes communes avaient élu leurs édiles, les grandes métropoles, ou plutôt une minorité dirigeante en leur sein, ont fait le choix du Green Washing. Comme à l’habitude , les partis du surplace s’étonneront d’accueillir bientôt la colère populaire dans leur centre-ville, que la végétalisation des trottoirs n’aura pas transformé en lieu de paix et de prospérité.

Les libertés communales pourraient réunir les Français: absorbées par des ensembles inhumains, elles sont niées, le pays légal s’acharne à les réduire.

L’échec des partis prétendument conservateurs à s’emparer des thématiques portées par l’Action Française, comme le localisme ou la justice sociale, aura accéléré leur déclin. Encore une fois, leur impéritie laisse le champ libre aux fanatiques destructeurs de la Nation.

( 28 juin, 2020 )

UNIVERSITE D’ETE ROYALISTE

https://www.actionfrancaise.net/evenement/universite-dete-cmrds/

Date / Heure
Date(s) – 16/08/202023/08/2020
15h00 – 10h00

Servir l’État? Servir la France

Du 16 au 23 Août , Camp de formation Maxime Real Del Sarte (CMRDS), réservé aux étudiants, lycéens et jeunes travailleurs (15-35 ans).

« Nous voulons prendre le pouvoir et remettre le Roi sur le trône, mais après ? Quelle place donner aux administrations dont certaines sont issues d’ancien régime ? »

La justice, la santé, la finance, la sécurité extérieure et l’enseignement, traités au regard de l’Histoire, de l’actualité et  du royalisme auquel nous aspirons !

Au programme :

-Conférences magistrales
-Cercles d’étude
-Ateliers pratiques
-Sport
-Camaraderie

Samedi 22 Août, Université d’été ouverte à tous ! Journée de réflexion autour de tables rondes : militants, adhérents, sympathisants ou simples curieux nous vous attendons !

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Date :

-CMRDS du 16 au 23 Août 2020

-UDT le 22 Août 2020

Lieu : Château d’Ailly, 42120 Parigny, à 5km de la gare SNCF de Roanne ( navettes organisées)

Tarifs préférentiels!

-Pour les adhérents de La restauration Nationale !

-Pour toutes inscriptions avant le 31 Juillet : 100 € (adhérents) / 130 € (non adhérents)

 

 Renseignements : cmrds@actionfrancaise.net

( 17 juin, 2020 )

RENCONTRER DES ROYALISTES

 

 

Tous les mercredis de 18 h à 19 h, vous pouvez vous entretenir avec  des Royalistes

à la brasserie l’Académie, 9 place Carnot à Nancy.

Dès que les bars seront rouverts

A bientôt

( 13 juin, 2020 )

Il n’y a pas de racisme d’Etat

 

Communiqué de la RESTAURATION NATIIONALE

 

 

Au nom de son universalisme et au nom de son progressisme, l’État français a accueilli puis appelé en France une masse considérable d’étrangers à qui il n’a cessé d’offrir des droits de plus en plus étendus, adaptant même le droit français pour laisser place à des coutumes qui n’ont rien de français ni même de républicain, et finissant par donner à la religion musulmane une place sociale encore refusée à l’Église catholique. Pire, en arasant nos mœurs quand elle installait d’autres coutumes sur notre sol, la République a abandonné les Français à des défenses parfois maladroites de ce qu’ils avaient pu toujours avoir en commun. En établissant la nationalité comme une imperceptible nuée, elle a construit la France comme une pure idée privant les plus simples d’entre nous de son apaisante maternité.

Il va sans dire que l’Action française, qui a toujours condamné la xénophobie et le racisme, de la bouche même de Maurras, et qui a toujours eu à cœur de servir l’intérêt général, ne peut que se désoler de la perversion d’un système social qui réussit à mieux traiter les étrangers que les Français et s’acharne à ruiner le pays.

La France n’est pas raciste : elle est follement prodigue en faveur de ceux qui s’assignent une race et disent ne pas être Français. La France n’est pas raciste : même ses pires ennemis peuvent faire carrière dans l’administration, comme les cadres du PIR. La France n’est pas raciste : de l’Assemblée nationale au corps préfectoral en passant par l’Armée, tous les citoyens français, nés ou naturalisés peuvent s’engager, la servir, lui être utile.

Aujourd’hui, le progressisme mondialiste a réussi à importer en France une guerre raciale qui n’a rien de française. Des entrepreneurs politiques hypocrites instrumentalisent les frustrations d’une population abandonnée par l’Éducation nationale et l’État et entretenue dans son aigreur par une gauche irresponsable qui est prête à détruire la France pourvu qu’elle en retire des électeurs.

Le procès instruit contre la France est imbécile, injuste et odieux, d’autant plus que les accusateurs savent parfaitement qu’ils agitent une chimère et plaquent, sur la France et l’Europe, une histoire qui n’est pas la leur, des mœurs qui ne sont pas les leurs, et des mots qui ne décrivent aucune réalité française. Ils se révèlent, une fois encore, comme les idiots utiles d’un mondialisme qui les nie et ne tend qu’à asservir l’humanité entière, privée de la protection des nations. Si l’État français n’était pas le complice objectif de ce mondialisme destructeur, il aurait réagi non pas en offrant huit minutes de silence à un Américain tué par une brute policière mais en affirmant à quel point la France n’est pas raciste mais généreuse avec tous – même avec ceux qui prennent ce dont ils prétendent être privés, éducation, allocations, emplois et nationalité. Mais l’État français veut en fait, lui aussi, importer cette fausse guerre des races puisque cela lui permettra d’accélérer la dissolution de la France.

L’Action française dénonce cette politique criminelle et à courte vue.

 

Le bureau politique de l’Action française

( 23 mai, 2020 )

NETTOYAGE D’UNE STATUE DE SAINTE JEANNE D’ARC

 

 

De jeunes Parisiens se sont rendus hier boulevard Saint-Marcel pour nettoyer la statue de Sainte Jeanne d’Arc s’y trouvant.

Le socle de la statue avait été dégradé le 20 mai par des graffitis injurieux envers l’héroïne nationale, cette jeune fille de 17 ans qui fit relever la tête à la France au XVe siècle.

 L’action des militants royalistes a été très bien accueillie par les habitants du quartier qui les ont félicité pour leur action.

La France est à nous, la France est à Jeanne d’Arc !

( 11 mai, 2020 )

Communiqué de la RESTAURATION NATIONALE – ACTION FRANCAISE

 

 

Hommage à Jeanne d’Arc

 

Depuis plus d’un siècle, l’Action Française rend hommage à Jeanne d’Arc, pour avoir, grâce à son sens politique et à son dévouement inspiré, sauvé la France. De 1909 à 1912, les étudiants et ligueurs d’AF et les Camelots du Roi ont payé au prix de 10 000 jours de prison l’autorisation de manifester cette fidélité. Maurice Barrès, en 1920, impose à la République la loi instituant la Fête Nationale de Jeanne d’Arc, le deuxième dimanche de mai. L’Eglise canonisera, cette même année, la sainte de la patrie.

Le centenaire de la fête officielle de Jeanne d’Arc tombant cette année ce dimanche 10 mai et le confinement, dû à l’épidémie de covid-19 nous empêchant de fêter l’héroïne nationale avec le faste que ce centenaire méritait, nous avons néanmoins invité les Français qui le peuvent à fleurir aujourd’hui individuellement les statues de celle qui incarne le redressement national. Le 30 mai, jour de la fête religieuse de Sainte Jeanne d’Arc, les sections d’Action Française seront invitées à déposer des gerbes de fleurs devant les monuments de leurs villes.

N’oublions pas ces fortes paroles que le comte de Paris, de jure Philippe VII, adressa le 29 avril 1894 à la jeunesse royaliste de France, qui s’apprêtait à participer aux fêtes visant à célébrer alors le premier acte de la canonisation de Jeanne d’Arc :

« Votre place est marquée dans ces fêtes. La mémoire de la grande libératrice appartient à tous les Français ; elle doit les réunir dans une pensée commune de patriotisme. Mais il ne faut pas permettre que sa mission surnaturelle soit dépouillée par l’esprit de parti du caractère catholique et royaliste qu’elle-même lui attribuait. [...] La fille du peuple que Dieu alla chercher sous l’humble toit de Domrémy, accomplit le plus grand, peut-être de tous les miracles. Elle réveilla la nation tombée en léthargie, rendit la confiance aux plus découragés, la foi aux plus sceptiques, inspira le dévouement aux plus égoïstes, et fit cesser toute division parmi ceux qui se groupaient autour de sa sainte bannière. Inspirons-nous tous de ces exemples, et n’oublions pas que l’avenir appartient à ceux qui savent joindre la persévérance à l’énergie. »

Alors que, plus que jamais, notre pays, subissant le régime de l’étranger, est livré à une oligarchie qui met la nation en coupe réglée, les militants de l ‘Action française, dans la fidélité à la Maison de France, incarnée aujourd’hui par l’actuel comte de Paris, mettront en œuvre ces fortes paroles de son grand-oncle.

Pour que vive la France, Jeanne assit les droits du roi Charles VII. Pour que la France continue de vivre, imitons-la, à la fois en sauvegardant l’héritage et en ramenant l’héritier. Pour que vive la France, vive Jean IV !
 

Le bureau politique de l’Action française

( 10 mai, 2020 )

Aujourd’hui, nous fêtons Jeanne d’Arc ! Communiqué du secrétaire général de la Restauration Nationale- Action Française

 

 

Nous fêterons Jeanne d’Arc !

 

Depuis plus d’un siècle, l’Action Française rend hommage au sens politique de Jeanne d’Arc. De 1909 à 1912, les étudiants, ligueurs et camelots d’AF paieront au prix de 10 000 jours de prison l’autorisation de manifester cette fidélité. Maurice Barrès fait voter en 1920 la loi instituant la Fête Nationale de Jeanne d’Arc, le deuxième dimanche de mai. L’Eglise canonisera cette même année Jeanne d’Arc.

Le centenaire de la fête officielle de Jeanne d’Arc tombe cette année le dimanche 10 mai. Le confinement, dû au Covid 19, empêchera que nous puissions célébrer l’héroïne nationale comme chaque année. Le cortège traditionnel 2020 est donc annulé.

Nous invitons néanmoins les Français qui le pourront à aller fleurir individuellement les statues, le 10 mai prochain, de celle qui incarne le redressement national.

En date du 30 mai, jour de la fête religieuse de Sainte Jeanne d’Arc, les sections d’Action Française sont invitées à déposer des gerbes de fleurs devant les monuments de leurs villes.

Vive Jeanne d’Arc ! Vive la France !

François Bel-Ker

Secrétaire-général de l’A.F.

En Lorraine : dépôt de gerbe le 30 Mai à NANCY, METZ et EPINAL

( 22 avril, 2020 )

Communiqué du secrétaire général de la Restauration Nationale- Action Française

 

 

Nous fêterons Jeanne d’Arc !

Depuis plus d’un siècle, l’Action Française rend hommage au sens politique de Jeanne d’Arc. De 1909 à 1912, les étudiants, ligueurs et camelots d’AF paieront au prix de 10 000 jours de prison l’autorisation de manifester cette fidélité. Maurice Barrès fait voter en 1920 la loi instituant la Fête Nationale de Jeanne d’Arc, le deuxième dimanche de mai. L’Eglise canonisera cette même année Jeanne d’Arc.

Le centenaire de la fête officielle de Jeanne d’Arc tombe cette année le dimanche 10 mai. Le confinement, dû au Covid 19, empêchera que nous puissions célébrer l’héroïne nationale comme chaque année. Le cortège traditionnel 2020 est donc annulé.

Nous invitons néanmoins les Français qui le pourront à aller fleurir individuellement les statues, le 10 mai prochain, de celle qui incarne le redressement national. En date du 30 mai, jour de la fête religieuse de Sainte Jeanne d’Arc, les sections d’Action Française sont invitées à déposer des gerbes de fleurs devant les monuments de leurs villes.
Vive Jeanne d’Arc ! Vive la France !

François Bel-Ker

Secrétaire-général de l’AF

( 3 avril, 2020 )

Université d’été royaliste

##nothumbs##

Date / Heure
Date(s) – 16/08/202023/08/2020
15h00 – 10h00

 

Servir l’État? Servir la France

Du 16 au 23 Août , Camp de formation Maxime Real Del Sarte (CMRDS), réservé aux étudiants, lycéens et jeunes travailleurs (15-35 ans).

« Nous voulons prendre le pouvoir et remettre le Roi sur le trône, mais après ? Quelle place donner aux administrations dont certaines sont issues d’ancien régime ? »

La justice, la santé, la finance, la sécurité extérieure et l’enseignement, traités au regard de l’Histoire, de l’actualité et  du royalisme auquel nous aspirons !

 

Au programme :

-Conférences magistrales
-Cercles d’étude
-Ateliers pratiques
-Sport
-Camaraderie

Samedi 22 Août, Université d’été ouverte à tous ! Journée de réflexion autour de tables rondes : militants, adhérents, sympathisants ou simples curieux nous vous attendons !

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Date :

-CMRDS du 16 au 23 Août 2020

-UDT le 22 Août 2020

Lieu : Château d’Ailly, 42120 Parigny, à 5km de la gare SNCF de Roanne ( navettes organisées)

 

Tarifs préférentiels!

-Pour les adhérents de La restauration Nationale !

-Pour toutes inscriptions avant le 31 Juillet : 100 € (adhérents) / 130 € (non adhérents)

 

 Renseignements : cmrds@actionfrancaise.net

( 27 mars, 2020 )

Le bien commun N°17 (Spécial)

 

 

L’Action Française est l’organe du redressement national. C’est tout naturellement qu’elle partage gratuitement une large part de son journal, Le Bien Commun, aux Français confinés et en proie à la crise. Nous savons que nos abonnés sont le ciment de cette aventure intégralement bénévole. Nous savons qu’ils sont donc les premiers vigiles de la solidarité nationale et qu’ils souhaitent ce geste. Nous espérons que la lecture de ces quelques pages vous convaincra que dans la crise, plus que jamais, nous devons prendre le parti de l’intelligence. Diffusez donc ces pages aussi largement qu’il vous plaira !

 

Numéro spécial, composé de 27 pages.
Pour vous procurer le numéro complet : https://lebiencommun.net/kiosque/le-bien-commun-n17/

12345...19
Page Suivante »
|