( 16 novembre, 2018 )

Nomination de Jean-Marc Sauvé par Mgr Pontier : les évêques de France vont-ils réagir ?

 

Communiqué de l’AGRIF

 

Incapable de gérer elle-même le scandale des abus de prêtres homosexuels ou pédophiles, la conférence des évêques de France vient de créer une commission « indépendante »…

Il faut déjà être particulièrement naïf pour faire confiance dans la justice de son pays. Nos évêques vont en plus faire confiance à une justice parallèle qui va les juger, fût-ce simplement moralement. Car que sera le rôle de cette commission, sinon de dresser le catalogue désastreux des prédateurs, de leurs victimes et des silences hiérarchiques que nous ne sachions déjà ?

Quelles conclusions pourrait-elle tirer et règles mettre en place que l’Eglise ne puisse faire elle-même avec un peu de bon sens qui aura, certes, cruellement manqué à certains pendant tant d’années ?

Au-delà du masochisme auquel des années de repentance nous avait habitués, il s’agit là d’un aveu d’impuissance consternant face à quelques clercs indignes mais minoritaires que quelques pasteurs n’auront pas traités comme ils le devaient.

Mais le plus scandaleux est que, parmi plusieurs noms proposés par les évêques à Lourdes, Mgr Pontier a confié la présidence de cette commission à Jean-Marc Sauvé.

Il vient de prendre la présidence des orphelins d’Auteuil après avoir pris sa retraite de vice-président du Conseil d’Etat.

Peut-être a-t-il été choisi car se disant catholique pratiquant et parce qu’il aura fait deux ans de séminaire chez les Jésuites ?

Comme le petit père Combes finalement.

Car c’est lui qui a validé la décision de mort de Vincent Lambert décidée par le Dr Kariger, autre catholique pratiquant revendiqué.

En tant que Vice-Président du Conseil d’Etat, Jean-Marc Sauvé a solennellement prononcé le 24 juin 2014 la sentence de mort de Vincent Lambert, condamné à être privé d’alimentation et d’hydratation jusqu’à ce que mort s’ensuive. En contradiction directe avec l’enseignement de l’Eglise et la loi naturelle.

Et c’est pourtant Jean-Marc Sauvé, qui porte bien mal son nom, qui a été choisi.

J’avais faim et vous m’avez refusé à manger. J’avais soif et vous m’avez refusé à boire. 

Voici le nouvel Evangile que nous propose l’Eglise de France avec une telle nomination.

Il est encore temps pour les évêques de France d’avoir un sursaut d’honneur et de dignité en intervenant auprès de Mgr Pontier pour que ce M. Sauvé soit renvoyé à l’orphelinat d’Auteuil.

( 12 novembre, 2018 )

Dialectique macroniste du bien « progressiste » et du mal « populiste » : une débile manipulation idéologique !

 

Communiqué de l’AGRIF

 

Emmanuel Macron tente éperdument et dérisoirement de se voir reconnaître un rôle international de premier plan en vendant la camelote idéologique manichéenne d’un camp du bien pseudo « progressiste » opposé à un camp du mal « populiste ».

Moyennant quoi il pratique un affligeant déni de la réalité du monde.

Il ne dénonce pas en effet le plus effrayant des totalitarismes d’aujourd’hui, celui de la Chine communiste avec la divinisation de son chef Xi Jinping et la réalisation de son « meilleur des mondes » au niveau le plus élevé de la déshumanisation, véritable racisme antihumain.

Il ne dénonce pas l’impérialisme ottoman de la Turquie de M. Erdogan avec son très actif prosélytisme concurrentiel de ceux des autres puissances musulmanes pour la soumission du monde à la charia islamique avec ses intangibles prescriptions inhumaines, notamment les châtiments modélisés dans les Hadîths de la vie de Mahomet.

Il ne dénonce pas non plus le « meilleur des mondes » eurocratique dans l’inversion radicale des valeurs du Décalogue et dans la continuité réelle des pratiques nazies et communistes de l’eugénisme et des manipulations génétiques.

Le pseudo progressisme de M. Macron, c’est la cynique et déshumanisante déconstruction sociétale.

Son soi-disant patriotisme n’est qu’un artifice de discours alors qu’en réalité il pratique le plus parfait négationnisme des maux véritables qui menacent la paix civile en France et font toujours plus progresser le génocide français.

  • Macron ne brandit la fantasmagorique menace populiste qu’à des fins égoïstement électoralistes. Mais vouées à l’échec. Ce ne sont pas aujourd’hui la Hongrie, la Pologne, l’Autriche, l’Italie, la Tchéquie et autres États s’apprêtant à rejoindre cette alliance du refus de la tsunamigration qui menacent la paix de l’Europe.

C’est bien plus l’irresponsable gouvernement socialiste espagnol qui en ouvre les portes vers de probables voire d’inéluctables conflits ethno-communautaristes.

  • Macron est soit un ignorant, soit un pitoyable falsificateur de l’histoire lorsqu’il compare notre époque à celle des années 20 ou 30, au demeurant fort différentes.

On ne saurait en effet oublier combien les mauvais traités de Versailles et de Saint-Germain, simultanément aux abominations de la révolution bolchevique, ouvrirent la voie à Adolf Hitler et à la monstruosité nazie. Tout comme les formidables aberrations des politiques de la France et du Royaume-Uni, un Léon Blum en tête, niant le danger hitlérien, jetèrent Mussolini dans les bras d’Hitler.

  • Macron, à son rang, n’a ni le droit d’être ou un ignare ou un menteur.

    L’AGRIF

    70 boulevard Saint-Germain
    75005 PARIS
    01 40 46 96 31

( 7 novembre, 2018 )

L’insupportable déclaration du Premier Ministre Édouard Philippe à la gloire d’Hô Chi Minh.

L’insupportable déclaration du Premier Ministre Édouard Philippe à la gloire d’Hô Chi Minh. dans communiqués

Bernard Antony communique :

 
Dans son livre « Vietnam, le dossier noir du communisme », Michel Tauriac, le journaliste de France-Inter, d’une très grande probité, faisait naguère le bilan des répressions et exterminations de couches entières de la population perpétrées au Nord Vietnam par le Vietminh sous contrôle communiste de Hô Chi Minh.
Ce fut notamment le massacre, sur le modèle des exterminations soviétiques et maoïstes en URSS et en Chine, de 700 000 paysans du Nord.
Hô Chi Minh fut aussi le bourreau en chef du système des camps de la mort pour les combattants français prisonniers du Vietminh, tel le camp 113 du traître tortionnaire Boudarel, où l’on mourait dans les mêmes proportions qu’à Auschwitz. Souvenons-nous enfin des civils français épouvantablement massacrés par milliers, à Hanoï et ailleurs.
On aurait compris que le Premier Ministre Édouard Philippe aille au Vietnam et à Dien Bien Phu pour évoquer les sacrifices des soldats des deux camps. Mais à Hanoï, visitant le quartier général de Hô Chi Minh, il a déclaré ceci :
« À Hanoï, je suis heureux de célébrer l’amitié entre nos deux peuples et de rendre hommage au Président Hô Chi Minh, artisan de l’indépendance d’une grande et belle Nation. L’austérité sereine du bureau de Hô Chi Minh montre combien le travail et le calme, la détermination et la constance servent les projets des États ».
Cette glorification du bourreau de tant de nos compatriotes et alliés héroïques du peuple vietnamien est tout simplement abjecte.
Elle relève d’une impardonnable trahison mémorielle.
( 31 octobre, 2018 )

ASIA BIBI ACQUITTEE

 

 

ASIA BIBI ACQUITTEE dans communiqués
Bernard Antony communique:
Il faut rendre hommage au courage du juge musulman Saqib Nisar qui a prononcé le verdict d’acquittement par la Cour Suprême du Pakistan de toutes les accusations et diffamations déversées  contre la chrétienne Asia Bibi, simplement haïe parce que chrétienne et ayant entraîné sa détention dans de terribles conditions dix ans durant.
À Chrétienté-Solidarité, qui organisa à Paris le 23 octobre 2014 devant l’ambassade du Pakistan la plus grande manifestation en France pour réclamer la libération d’Asia Bibi, nous accueillons la nouvelle avec émotion.
Nous l’accueillons aussi avec angoisse, nous souvenant des assassinats par des islamistes fanatiques de magistrats et gouvernants intègres chrétiens ou musulmans.
En effet, selon son avocat, les formalités de la libération d’Asia Bibi, quoique suprême, devraient prendre plusieurs jours.
Puisse le ministère pakistanais de la justice mettre en œuvre les moyens de sa protection et de son exfiltration de sa prison et sans doute du pays.
( 29 octobre, 2018 )

PEUR SUR LA VILLE

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DES ELUS CNIP DE METZ

 

Une fois de plus, une fois de trop, une rixe violente a fait 3 blessés au centre-ville de Metz, ce dimanche au matin.
Il ne sert à rien de vouloir cacher la réalité comme on « cache la poussière sous le tapis; elle finit toujours par se rappeler à ceux qui faisaient semblant de ne pas la voir, par naïveté au mieux ou par idéologie…au pire ! Il est désormais temps de réagir, et nous ne  pouvons qu’approuver, même s’il y a mis du temps, l’exigence du maire à solliciter auprès de « qui de droit », pour sa ville, notre ville, des forces  supplémentaires de Police Nationale, notamment..la nuit. En outre, nous lui suggérons à nouveau, et-là, c’est de son ressort propre, d’instaurer rapidement un équipage de la Police Municipale en service de nuit, ceci toujours dans le cadre de leurs missions allouées, venant ainsi en appui de leurs collègues de la Police Nationale. De plus, une enquête aussi s’impose sur les établissements de nuit d’où proviennent ou gravitent autour, les individus et les bandes d’agresseurs. Tous les élus se doivent de mener ce combat, pour rétablir l’ordre et la tranquillité dans la ville.
Enfin, aucun élu, se prétendant vouloir être responsable et  solidaire de ses administrés, ne doit jamais oublier que pour ses derniers, la sécurité est la première des libertés, c’est aussi et avant tout notre vision première.
( 15 octobre, 2018 )

Le CNIP officiellement installé en Moselle

 

 

Communiqué du CNIP Moselle
Ce samedi 13 octobre, a vu le lancement de la fédération de Moselle du CNIP (Centre National des Indépendants et Paysans), en présence de son président National, M. Bruno North, de 6 conseillers régionaux du Grand-Est, de 5 conseillers municipaux mosellans et d’une  cinquantaine de personnes, adhérents et sympathisants. Le sénateur, Jean-Louis Masson, également présent, a non seulement  à apporté son amical soutien mais aussi   participé activement  aux travaux de cette assemblée. Le CNIP, qui incarne la « Droite des valeurs et du courage », libérale et conservatrice, apparait comme une réelle force en devenir. Ce parti  historique est associé au sein du collectif  des « Amoureux de la France », à « Debout La France » et au PCD (Parti Chrétien Démocrate); ceci , afin de soutenir et accompagner  Nicolas Dupont-Aignan aux élections européennes du printemps prochain. Le responsable CNIP pour le « Grand-Est », M. Thierry Gourlot, conseiller régional et conseiller municipal de Metz devient président de cette jeune fédération de Moselle et son vice-président est M. Jean Michel Rossion, lui même  conseiller municipal de Metz. Enfin, pour conforter cette structure et occuper le terrain, Un responsable devrait être prochainement désigné dans chacune  des circonscriptions du département 57. Aussi, dans le climat actuel de déliquescence de la vie politique actuelle, tant nationale que locale, Le CNIP entend désormais être un acteur engagé lors des futures élections européennes et municipales en portant, haut et fort, les couleurs  de la Droite qui ne renie aucune de ses convictions.
( 3 octobre, 2018 )

ROSAIRE POUR LA FRANCE

 

On nous prie de porter à votre connaissance

 

Samedi 6 octobre aura lieu le Rosaire pour la France à 16h, à l’église Saint Martin, à Ars-

sur-Moselle (rue Jeanne d’Arc – 57130 Ars-sur-Moselle).

( 25 septembre, 2018 )

Communiqué Agrif: Journée nationale pour les harkis ? Non, journée de honte pour l’État français. C’est un grand procès pour l’histoire qui s’impose !

 

 

Communiqué Agrif:

Sans plus de vergogne que ceux des précédents présidents de la République, le gouvernement d’Emmanuel Macron se déshonore aussi dans l’escroquerie morale d’une prétendue célébration mémorielle de la tragédie des harkis odieusement abandonnés par la France lors de l’indépendance de l’Algérie.
Car c’est un crime d’État sans précédent dans notre histoire qu’il faudrait d’abord reconnaître et juger.
En effet, ce crime d’abandon, volontaire, de populations françaises livrées aux plus grandes abominations, n’a donc pas l’excuse d’avoir été perpétré sous la contrainte d’une armée d’occupation étrangère. L’immense déshonneur de l’État français en 1962 a résidé dans l’ordre ignominieux donné à notre armée puissante de ne pas intervenir, de laisser massacrer, de laisser torturer, émasculer, énucléer, de laisser brûler vifs ou enterrer vivants des dizaines de milliers d’héroïques supplétifs de notre armée. Ils avaient cru en la promesse qu’ils ne seraient pas abandonnés. Et ils le furent, sauf par les officiers fidèles à la parole donnée. Pire encore, afin d’être livrés sans risque pour leurs tortionnaires, les harkis avaient été désarmés.
Simultanément, notamment le 5 juillet 1962 à Oran, des centaines de civils étaient massacrés, et plus de deux mille femmes et jeunes filles enlevées vers les pires sorts par la soldatesque FLN.
Au faite du déshonneur, le général Katz, commandant du puissant corps d’armée d’Oran, appliquait l’ordre venu de l’Elysée de non intervention totale des soldats français sous ses ordres qui auraient dû et pu sauver de l’horreur des milliers de leurs compatriotes.
Comme l’écrivit jadis dans Paris-Match le journaliste Georges-Marc Benamou, cet ordre rendit le chef de l’État français et son gouvernement totalement complices de crimes contre l’humanité en considération du nombre et de la nature des crimes indicibles perpétrés. Or cela est imprescriptible.
Aussi, les associations de harkis et de rapatriés, toutes celles qui regroupent encore des enfants et petits enfants de victimes peuvent et doivent toujours exiger la constitution d’un tribunal spécial pour juger, même à titre posthume, les coupables de cette complicité assumée dans les crimes contre l’humanité.
En considération aussi du déferlement de haine raciste contre la France et les Français qui motiva les abominations du FLN, haine que perpétue en France même la dirigeante islamo-gauchiste Houria Bouteldja, l’Agrif et ses avocats appuieront toute procédure à cette fin.
Les Royalistes Lorrains approuvent entièrement cette position et sont prêts à soutenir toute action allant dans ce sens.
( 25 septembre, 2018 )

Grande Journée d’Amitié Française le 29 septembre à la Mutualité !

  PARIS SAMEDI 29 SEPTEMBRE 2018

Palais de la Mutualité

De 10 h à 18 h

Grande journée d’amitié française

Organisée par l’AGRIF

Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne

Avec le soutien du Salon Beige, de Tv Libertés, de Réinformation TV, d’émissions de Radio-Courtoisie, du Centre Charlier, de Chrétienté-Solidarité

« Génocide français : stop ! »

« Non à la tsunamigration, à l’islamigration, à la culture de mort ! »

 

Déroulement

10 h : Ouverture par Didier Rochard

De 10 h à 18 h : stands et signatures par une soixantaine d’écrivains amis de l’AGRIF

10 h 30 : chœur Montjoie Saint Denis : 1° aubade

11 h : table ronde Simone Weil, (la philosophe) : « Nos combats pour la vie », avec Maître Jérôme Triomphe, François Billot de Lochner, Abbé Guillaume de Tanouärn, Gabrielle Cluzel.

12 h : accueil de Jean Raspail.

12 h 30 : temps du déjeuner. Brasseries proches. Possibilité de sandwiches sur place. Poursuite des signatures et rencontres.

14 h : mémoire des 100 millions de victimes du communisme avec  le chœur Montjoie Saint Denis : 2° aubade.

De 14 h 30 à 15 h 30 : Table ronde Charles de Foucault : « stop à l’islamigration, le choix du christianisme », présidée par Jeanne Smits, avec Christophe Bilek, Laurent Bonnet, Marie Djamila …

de 15 h 45 à 16 h : Bernard Antony : « Face au génocide français ».

de 16 h à 16 h 15 : Bruno Gollnisch : « Cette Europe des peuples qui disent non au génocide ».

17 h : Meeting : « l’AGRIF à la pointe des combats contre les racismes antifrançais, antichrétien, antihumain », présidé par Guillaume de Thieulloy, avec Martial Bild, Jérôme Triomphe. Conclusion de Bernard Antony.

STANDS : Choeur Montjoie-Saint-Denis, AGRIF, Chrétienté-Solidarité, TV Libertés, Salon Beige.

Jean Raspail nous fait l’amitié de signer ses ouvrages de 14 heures à 18 heures.

AUTEURS SIGNANT LEURS LIVRES D’ORES ET DÉJÀ ANNONCÉS :

ANTONY Bernard

ASSAF Antoine

AZOULAY Alain

BEDEL Gérard

BILEK Christophe

BILLOT de LOCHNER François

BORNET Philippe

BOUCLIER Thierry

BRASSIÉ Anne

BRUNATTO François

CHAGNON Louis

CHIRON Yves

CLÉMENT Georges

CLUZEL Gabrielle

CUPSA Victor

d’ARGUIN Alban

d’ELLOY Charles-Henri

de CHASSEY François

de TANOUÄRN Abbé

deTHIEULLOY Guillaume

DEBRIS Abbé

DELON Patrick

DIDIER Alain

DOR Xavier

FAISANDIER Claude

FONTAINE Rémi

FOUCART François

FROIDEFONT Marc

GANTOIS Bernard

GEOFFROY Michel

GODICHEAU Pierre

GOLLNISCH Bruno

GRIETTE Olivier

HABREKORN Daniel

HUMBERT Élise

JUND Alain

LAGARTEMPE Laurent

LORCEY Jacques

LUNDI Brigitte

MARTIN Xavier

MEUNIER-BERTHELOT Claude

NAHAVANDI Houchang

OUJIBOU Fatima

PAGES Abbé

PAUCARD Alain

PEZÉ Emmanuel

PINCEGérard

POZZO DI BORGO Louis

RASPAIL Jean

 RIGNAC Paul

ROLINAT Jean-Claude

ROUVIER Catherine

SANDERS Alain

SMITS Jeanne

SOLER Ferdinand

TARLÉ Jean

THUYET Isabelle

TOULZA Alain

VIAL-ANDRU Mauricette

ZELLER Alain

ZELLER Bernard

Entrée normale : 10 €  – Tarif réduit pour étudiants et chômeurs.

( 21 septembre, 2018 )

Hallucinante décision contre Marine Le Pen

 

Communiqué

 

idpl

Comme au pire temps des hôpitaux « psychiatriques » de l’Union soviétique, sur la base de textes inadaptés à l’exigence politique de libre expression, de surréalistes magistrats d’une justice idéologiquement totalitaire veulent faire expertiser psychiatriquement Marine Le Pen parce qu’elle a diffusé, avec raison, des photos de l’infinie abomination de la cruauté islamique.

C’est hallucinant !

Ces magistrats auraient pu alors faire jadis expertiser le cinéaste Claude Lanzmann pour avoir montré de même, avec raison, mille fois plus les horreurs de la barbarie nazie.

Et que n’en a-t-il fait autant pour la barbarie communiste dont notre dite « justice » reprend les méthodes dignes du monde décrit par Orwell dans son « 1984 » !

Nous ne sommes pas toujours d’accord avec Marine Le Pen, pour nous souvent sociétalement trop à gauche. Mais en l’occurrence ces magistrats, prenant prétexte de textes inadéquats, nous incitent à exprimer sans plus attendre à Marine Le Pen notre entière solidarité pour le respect de sa liberté.

Bernard Antony

12345...27
Page Suivante »
|