( 22 mai, 2019 )

2 JUIN 2019 : JOURNEE LYAUTEY

 

 

 L’ Association de Soutien à

   l’Armée Française

Délégation des Vosges

 

Vous invite à participer à la

 

JOURNEE LYAUTEY

« Actualité de Lyautey

Le dimanche 2 juin 2019

à Thorey-Lyautey(54)

dans le château du Maréchal

Matin :

   * Cérémonie au monument du château*

* Visite du château

  • Visite du Musée National du Scoutisme*
  • Visite du Parc du château

   * Conférence « Lyautey et le scoutisme »

par Rémi Fontaine,

(journaliste et co-auteur avec son père du   livre « cent scouts morts pour la France »)

Midi,
* Repas (sur réservation)

Tel au 06 24 72 74 51

Aprés-midi

Conférences :    -

   Introduction, Historique du château

par le Colonel Pierre Geoffroy

« Galieni et Lyautey »

par le Colonel Claude Franc
-
« L’étude des méthodes de Lyautey au Maroc.

Quels enseignements pour notre époque ?

 
par le Chef de bataillon Paul-Henri de Lastour

   -
Conclusion : «Présentation de la Fondation et de

l’Association Nationale Maréchal Lyautey »

par le Colonel Pierre Geoffroy

 

Table de presse, dédicaces.

 

( 21 mai, 2019 )

Agrif contre Nick Conrad

 

Communiqué de l‘AGRIF

 

Le rappeur Nick Conrad que l’Agrif, par ses avocats Jérôme Triomphe et David Dassah, a fait condamner une première fois pour ses atroces éructations rapeusement racistes dans son « Pendez les blancs » vient de récidiver.

Il publie un « nouvel album » de ses « créations » sur des thèmes tels que « Je baise la France, je brûle la France »… « J’attrape une petite blanche, j’lui déchire l’anus… » « Noir supérieur à blanc ».

La moindre des choses serait que ce malade mental atteint de délires tortionnaires racistes soit enfermé pour sa dangerosité. Car on sait l’influence de mimétisme meurtrier que de pareilles productions peuvent sécréter sur certains individus.

À peine reposé, Me Jérôme Triomphe assisté de Me David Dassah, lance ce jour la procédure pour l’Agrif.

L’AGRIF

70 boulevard Saint-Germain
75005 PARIS
01 40 46 96 31

( 20 mai, 2019 )

Mise en œuvre du meurtre programmé de Vincent Lambert : crime d’État.

 

Bernard Antony communique :

 

Sans prévenir ses parents, dans la plus totale inhumanité, le docteur Sanchez du CHU de Reims a mis ce matin en route, au mépris total du serment d’Hippocrate, la mort de Vincent Lambert.

Que de mensonges sur les medias !

Y avait-il acharnement thérapeutique, non !

Il y a eu acharnement euthanazique avec, durant des années, une abominable séquestration de Vincent et l’ignoble refus qu’il soit transféré dans une de ces unités de soins adaptés qui se proposaient de l’accueillir.

Oui, ce sont bien des médecins de la mort, de Kariger à Sanchez, qui ont tenu à toute force à retenir Vincent prisonnier au CHU de Reims pour pouvoir se targuer aujourd’hui de leur victoire idéologique d’instauration de l’euthanasie.

Mais au plus haut niveau, c’est tout le gouvernement et c’est le président de la République qui portent la responsabilité d’une décision de mise à mort emblématique. Car après celle-là, ce seront des milliers et des milliers de vies que l’on supprimera pour les nécessités de la planification démographique et des calculs économiques.

Acte de mort terrible pour la France au mépris des valeurs de vie de ses racines de civilisation, grecque, juive et chrétienne.

Acte de mort terriblement révélateur de l’effondrement spirituel, intellectuel et moral d’une Conférence épiscopale tiédasse incapable de produire autre chose qu’un long texte gélatineux, n’invoquant même pas la loi naturelle du « tu ne tueras pas », prescrivant impérativement le respect de la vie de l’être innocent. Regrettant non pas la décision de mise à mort mais sa précipitation !

Vincent Lambert meurt du fait de l’indignité des décideurs de sa mort. Il a été sacrifié à l’idole dévorante du néo-totalitarisme post-communiste et post-nazi.

Notre pensée va à ses parents héroïques méprisés par les médecins mortifères et les politiques et les clercs de la continuité Ponce Pilate.

( 17 mai, 2019 )

Acte de racisme absolu contre l’être humain, la mise à mort de Vincent Lambert serait un crime d’État.

 

Communiqué de l’AGRIF du 17 mai 2019

 

De partout montent les appels vers le président de la République qui, seul, a désormais le pouvoir d’empêcher le meurtre par euthanazie idéologiquement programmé.

La mise à mort de Vincent Lambert prendrait une signification terrible : la volonté mûrement décidée d’un acte de transgression de la loi morale universelle, celle du Décalogue, fondement de la civilisation du respect de la vie innocente, ordonné par le quatrième des commandements du Décalogue : « Tu ne tueras pas ». Décalogue pas seulement destiné au seul peuple juif de l’Ancien Testament et donc aux chrétiens mais de portée universelle.

L’obligation morale et légale du respect de la vie de l’être humain innocent, c’est ce qui fait depuis toute la différence entre civilisation barbare et civilisation humaniste.

Ce n’est pas seulement madame Agnès Buzyn, ministre de la santé, indifférente au respect du serment d’Hippocrate, qui a pris la terrible responsabilité de piétiner la décision de la Commission internationale de défense des personnes handicapées de l’ONU, au mépris des accords signés par la France.

Elle n’a pu annoncer cette décision barbare que sous l’autorité du président de la République française.

Emmanuel Macron, s’il choisissait la mort et non la vie pour Vincent Lambert, porterait en tant que chef de l’État la terrible responsabilité devant Dieu et devant les hommes d’assumer un acte, le plus absolu, de transgression morale.

Il y perdrait aussi sa véritable légitimité qui ne peut être fondée que sur le devoir de protéger son peuple et d’agir pour le respect de la vie des plus faibles.

L’AGRIF

70 boulevard Saint-Germain
75005 PARIS
01 40 46 96 31

( 10 mai, 2019 )

Pour la défense de l’humain, faire échec à la barbarie macronienne du meilleur des mondes !

 

Communiqué de l‘AGRIF

 

En se substituant à la pitoyable Nathalie Loiseau pour la conduite de la campagne pour les élections européennes, Emmanuel Macron ne prouve pas seulement que la tête de liste qu’il a désignée pour son parti n’est qu’une potiche choisie pour sa médiocrité afin de en pas lui faire ombrage. Car à peu près tout le monde savait bien cela.

Ce qu’il met en jeu, c’est l’approbation ou le refus de sa politique, qui n’est pas seulement celle de sa conception eurocratique de déconstruction nationale mais celle de son idéologie de radicale déconstruction de la famille et de la société.

En effet, après la loi Veil sur l’avortement et la loi Léonetti sur l’interruption de fin de vie, portant atteinte au respect de la vie innocente, après la loi Taubira de dénaturation du mariage, voilà que les nouvelles dispositions d’extension de la PMA aux couples de femmes, en préparation pour le mois de juillet, constitueront un nouveau pas dans la barbarie du meilleur des mondes.

C’est une fois encore un détournement fondamental de l’assistance médicale à la personne qui va être légalisé dans une rupture radicale du droit de la filiation.

Avant-dernière étape de la déconstruction familiale avant l’instauration de la GPA, c’est-à-dire de la marchandisation-location des ventres de mères « porteuses ».

Avec les autres prosélytes de toutes orientations sexuelles dans son gouvernement, M. Macron se veut et s’avère ainsi un réalisateur de l’idéologie, simultanément abortive, euthanasique et LGBT, de mépris de la nature humaine, de la loi naturelle et de la vie.

Non seulement, bien sûr, sa politique a pour effet de démolir l’identité culturelle française et chrétienne de notre nation mais, pire encore, elle est celle d’une néo-barbarie de déni des fondements mêmes de la société humaine, de déni de l’humanité.

Sur cela, l’AGRIF  dont la vocation n’est pas de prendre parti dans les débats politiciens, est profondément interpellée. La gouvernance d’Emmanuel Macron non seulement laisse proliférer le racisme antifrançais et le racisme antichrétien mais elle est celle du racisme que l’on peut qualifier comme le plus absolu : le racisme antihumain du « meilleur des mondes » tel que véritablement prophétisé par Aldous Huxley et Georges Orwell.

L’AGRIF se voit donc dans l’obligation d’appeler à surtout ne pas voter le 26 mai pour la liste de madame Loiseau puisque c’est dans son soutien, étape de sa stratégie déconstructiviste, que s’implique personnellement et frénétiquement le nuisible président de la République.

L’AGRIF

70 boulevard Saint-Germain
75005 PARIS
01 40 46 96 31

( 4 mai, 2019 )

L’URGENCE DE L’ACTION A MHARDEH

Communiqué de SOS CHRÉTIENS D’ORIENT

A quelques kilomètres d’Idleb, refuge de nombreux groupes terroristes20.000 chrétiens vivent dans la crainte. Jours après jours, les roquettes et les bombes, tirées au hasard, tombent sur Mhardeh et terrorisent les habitants.

Depuis 2016, nos équipes s’y relaient afin d’y rencontrer les habitants et d’évaluer leurs besoins. La présence de volontaires français procure également de l’espoir à ces chrétiens que tout le monde a oublié et dont personne ne parle.
 

« En ce début mai, le constat est alarmant. 
De nombreuses familles vivent dans des conditions extrêmes. »
Alexandre Goodarzy, chef de mission en Syrie. 

 

Nadwa, grand-mère endeuillée par la mort de son petit-fils de 15 ans, vit dans l’angoisse : « Je ne peux pas dormir la nuit. La peur m’accompagne partout où je vais. » Comme elle, Zarifa pleure ses deux fils. Elles se refusent à quitter Mhardeh mais au prix de grands sacrifices. Seules, elles peinent à subvenir à leurs besoins.
 

Afin d’enrayer rapidement cette crise, l’association lance un projet d’aide d’urgence pour les familles martyres. Celles-ci sont soutenues par des associations bénévoles mais il leur manque de tout.
 

Vous pouvez les aider ! 
Les dons collectés seront alloués en fonction des besoins immédiats.
 

Ceux-ci sont multiples tant au niveau médical et matériel qu’alimentaire. Parmi les principaux postes d’affectation prévus, vous trouvez :

  • Des colis alimentaires contenant du sucre, de la farine et de l’huile
  • Des colis vestimentaires pour les femmes et enfants
  • Du matériel médical pour l’hôpital
  • Du matériel et équipement pour les chantiers de reconstruction en cours de validation

L’association agit pour les chrétiens de Mhardeh mais sans votre aide, nos volontaires ne parviendront pas à accomplir leur mission. L’an dernier, en raison de financements insuffisants, l’association a été obligée de réduire l’aide apportée à ces familles. Aujourd’hui grâce à vos dons, les visites et donations ont repris.
 

Nous devons poursuivre l’effort !
Par avance, merci pour votre aide !

Je soutiens les chrétiens de Mhardeh.

( 25 avril, 2019 )

Décision tragique pour Vincent Lambert : le Conseil d’Etat confirme son euthanasie

 

Mercredi 24 avril 2019

COMMUNIQUE

 

Le Conseil d’Etat vient de confirmer le jugement du Tribunal Administratif (TA) de Châlons-en-Champagne conduisant à l’euthanasie de Vincent Lambert.

C’est le pire dénouement possible pour Vincent, pour ses parents, les frères et sœurs qui le soutiennent, pour ses amis et les 110 000 soutiens du comité, mais aussi pour les milliers de patients qui vivent en France dans le même état pauci-relationnel que Vincent.

Les experts mandatés par le Tribunal Administratif avaient eux-mêmes affirmé que sa prise en charge ne relevait pas de l’acharnement thérapeutique ou d’une obstination déraisonnable. Ils avaient préconisé son transfert. En avril 2018, alors que la vie de Vincent était déjà gravement menacée, 70 médecins avaient rappelé dans un quotidien national que Vincent Lambert n’était pas en fin de vie et que des unités spécialisées existaient dans notre pays pour le prendre en charge.

La justice en a décidé autrement et préfère avaliser des pratiques d’élimination des handicapés sous couvert de lutte contre l’acharnement thérapeutique et de la manière la plus hypocrite qui soit : en provoquant la mort de faim et de soif pour éviter d’avoir à pousser sur la seringue.

Vincent Lambert est dans un état stable. Il n’est pas en fin de vie. Il n’est pas sous assistance respiratoire ni cardiaque. Il n’a pas perdu le réflexe de déglutition Ses parents qui le visitent chaque jour voient bien qu’il n’est pas le légume décrit par les médias et beaucoup de médecins le constatent avec eux (Tribune des 60 médecins). Vincent Lambert est un très grand handicapé, en état de conscience minimale, mais beaucoup d’autres le sont comme lui et accepter qu’il trouve la mort dans les conditions d’une euthanasie déguisée condamnerait de facto tous ses semblables.

Cette décision du Conseil d’Etat n’est pas définitive. Les avocats qui défendent la vie de Vincent ont annoncé de nouveaux recours, en premier lieu devant les instances internationales défendant les droits des handicapés en application de conventions auxquelles la France a adhéré.

( 24 avril, 2019 )

Sri Lanka : permanence de la fureur islamiste génocidaire des chrétiens.

 

           Bernard Antony, président de l’AGRIF, président de  Chrétienté-Solidarité, communique :

Sri Lanka : permanence de la fureur islamiste génocidaire des chrétiens.

Cette fois, dans les médias, sur les massacres de Pâques au Sri Lanka, on ne s’est plus risqué à raconter la fable récurrente des attentats commis par des « déséquilibrés » ou des « loups solitaires ».

Le bilan n’est hélas pas définitif, il s’alourdit de jour en jour : plus de trois cents morts et des centaines de blessés, le plus souvent atrocement. Ce sont les chrétiens qui étaient visés, parce que chrétiens, rassemblés ce jour en famille dans leurs églises pour célébrer la Passion et la Résurrection du Christ.

Une fois encore l’islamisme jihâdiste a perpétré, avec notamment la préparation d’attentats-suicides, un ensemble de tueries relevant de la définition du crime contre l’humanité. Le gouvernement sri lankais, qui n’a tenu aucun compte des alertes précises de ses services de renseignement sur leur préparation, porte une responsabilité accablante dans la négligence criminelle de ces massacres à visées populicides.

Il y a cent quatre ans exactement, le 24 avril 1915, commençait à Istanbul, jadis Constantinople, le génocide par les Jeunes Turcs des Arméniens, des Assyro-chaldéens, des Grecs et autres chrétiens des territoires de l’actuelle Turquie.

Au long de plus d’un siècle, les exterminations des chrétiens n’ont jamais cessé dans le monde, souvent avec aussi celles d’autres populations à génocider, les juifs bien sûr mais aussi tous les peuples que ciblaient les barbaries nazies et communistes et que cible l’islamisme terroriste.

Par dizaines de millions, les chrétiens ont été éliminés, cible constante de toutes les monstruosités totalitaires. Depuis le début du siècle, avec les attentats de Ben Laden, les abominations de l’islamisme jihâdiste n’ont jamais cessé.

En premier et toujours est visé par cette idéologie religieuse mortifère le christianisme, taxé dans le Coran et les hâdiths du seul crime impardonnable par Allah : celui d’associer d’autres Dieux à Dieu ainsi qu’il en serait selon Mahomet dans la foi en la Sainte Trinité.

Bien sûr les musulmans, dans leur immense majorité, réprouvent le terrorisme. Mais force est de constater que presque partout où sont des populations musulmanes le virus criminogène de l’islam radical en contamine des fractions plus ou moins marginales.

La méconnaissance par les responsables religieux ou politiques des textes fondamentaux de l’islam sur lesquels s’appuie indubitablement ce radicalisme exterminateur est ainsi véritablement inexcusable. Le maréchal Sissi a naguère courageusement exprimé la nécessité d’en finir avec leur sacralisation.

Chrétienté-Solidarité partage aujourd’hui le deuil des catholiques du Sri Lanka. Nous sommes tous les chrétiens sri lankais ! Comme nous sommes tous, au long de leurs hécatombes, des chrétiens d’Orient, d’Afrique, d’Extrême-Orient…

( 18 avril, 2019 )

l’AGRIF engage des poursuites contre Hafsa de l’UNEF

 

Communiqué de l’AGRIF

 

L’AGRIF a chargé ce jour ses avocats d’entamer la procédure qui s’impose contre la déclaration de la dénommée Hafsa du bureau national de l’UNEF.

Cette dernière a en effet publié la déclaration pousse-au-crime et raciste que voici : «  « Les gens ils vont pleurer pour des bouts de bois. Wallah vous aimez trop l’identité française alors qu’on s’en balek objectivement c’est votre délire de petits blancs. »

Par ailleurs l’AGRIF saisit le Parquet pour que celui-ci engage l’enquête qui s’impose à l’évidence contre les auteurs de la provocation au crime taguée sur de nombreux murs ou relayés par internet : « la seule église qui illumine est celle qui brûle ».

L’AGRIF

70 boulevard Saint-Germain
75005 PARIS
01 40 46 96 31

( 21 mars, 2019 )

mercredi 20 mars 2019 Contre le rappeur Nick Conrad, auteur de « Pendez les blancs… », grande victoire de l’AGRIF !

 

Communiqué de l’AGRIF

 

Le tribunal de Paris a condamné aujourd’hui Nick Conrad à une amende de 5000€ avec sursis mais également à payer 1000€ à l’AGRIF et 1000€ à la Licra.

Cette dernière avait raccroché son wagon à l’AGRIF qui, par ailleurs, a sauvé la procédure alors que le Parquet allait laisser prescrire !

12345...29
Page Suivante »
|