( 10 juin, 2020 )

L’OBSERVATEUR

 

 

 

Abandon officiel des quartiers « sensibles » par l’Etat

 « Ce n’est pas une priorité que de faire respecter dans certains quartiers les fermetures de commerces et de faire cesser les rassemblements ». C’est Laurent Nuñez, secrétaire d’État à l’Intérieur qui le dit à propos des confinements non respectés dans certains quartiers de banlieues « difficiles ». Nous le disions depuis longtemps, nous avons maintenant la preuve que l’Etat n’a plus les moyens de faire respecter l’ordre dans certains quartiers. Ils sont aux mains des « dealers » et des islamistes, souvent alliés contre les représentants de l’Etat. C’est très grave et augure mal de l’avenir de notre pays car ces « zones sensibles » vont s’agrandir et se multiplier de plus en plus avec l’immigration qui s’accroit de jour en jour.

 

L’enfumage macronien

 Macron veut promouvoir la «souveraineté nationale et européenne». Or, il faut choisir : soit la souveraineté nationale qui signifie que la France retrouve sa souveraineté face au monde et d’abord, surtout, face à l’Union Européenne, soit elle reste aux ordres de la bureaucratie bruxelloise.

 

LA BANQUE CENTRALE EUROPEENNE N’EST PAS UN « PROGRES »

 La propagande européiste repart de plus belle. Aujourd’hui, un de leurs arguments est : s’il n’y avait pas la BCE, toute l’Europe serait en faillite, du moins celle qui a l’Euro pour monnaie. Ce n’est donc pas, déjà, toute l’Europe. En plus, la BCE n’a fait que reprendre le rôle des Banques centrales de chaque Etat en finançant les prêts de chaque pays et aidant des entreprises. Or, si la Banque de France émettait toujours des Francs, elle pourrait le faire. Qui plus est, la BCE prête à des banques qui prêtent aux pays. Il faudrait en finir avec cet intermédiaire, la banque de France restaurée et contrôlée par l’Etat lui prêterait directement comme cela se faisait avant la loi que Giscard a fait voter pour favoriser les banques lorsqu’il était ministre des finances. Alors, la France pourrait retrouver des marges de manœuvre sans dépendre de l’étranger. Non, la BCE n’est pas un « progrès », au contraire !

Et l’hypothèse émise de « corona bonds » est à rejeter car  elle soumettrait très rapidement toute notre économie, toute notre politique, à une direction internationale. C’est sans doute pourquoi Macron est pour !

 

 

TRAHISON « EUROPEISTE »

 Alors que nous voyons tous très pratiquement les résultats catastrophiques du libéralisme mondial, nous apprenons que les « dictateurs technocrates » de l’Union Européenne, après avoir engagé les négociations d’adhésion de la Macédoine du Nord et de l’Albanie, vient de conclure un nouvel accord de libre échange avec le Mexique. Nous « marchons sur la tête ». Il est vraiment temps de reprendre notre indépendance !

 

Lu dans LA NOUVELLE REVUE UNIVERSELLE

 « Les hommes ne seront vraiment libres et la République ne sera vraiment fondée sur la terre qu’à partir du moment où chacun aura le droit de choisir ses parents »

Jacques BAINVILLE

 

 

24 Avril

 Ce 24 avril, nous avons commémoré le 105° anniversaire du premier génocide du XX° siècle, le génocide arménien. Le quotidien sur la « toile » Breitz info rappelle à juste titre qu’un chercheur allemand avait découvert dans les archives du Vatican des documents montrant que « le massacre des chrétiens arméniens de Turquie ne serait pas d’origine religieuse, mais serait le fait de Turcs inspirés par les idéaux de la Révolution française ». Ils furent « formés », endoctrinés, si l’on peut dire, dans les universités françaises, à Paris. Cela n’est pas étonnant et ce ne serait pas les seuls : souvenons-nous des révolutionnaires russes (Lénine voulait, s’inspirant du génocide vendéen, des « colonnes infernales » partout en Russie. Les assassins vietnamiens, cambodgiens… furent formés à Paris ! Les nazis aussi se référés aux révolutionnaires français et n’oublions pas ce que disait fort justement le philosophe israélien Israël Eldat : « La dernière pierre que l’on arracha à la Bastille servit de première pierre aux chambres à gaz d’Auschwitz ». Tout un symbole du méfait de notre « révolution »

 

CITATION A RETENIR

 « Partout où il y a des patries, c’est-à-dire des groupes historiques ayant conscience de leur continuité et de leur unité, toute atteinte à la liberté et l’intégrité de ces patries est un attentat contre la civilisation, une rechute en barbarie. »

Jean Jaurès

 

LA VIE HUMAINE COMMENCE A LA CONCEPTION

 « Car maintenant, nous savons la vérité, grâce aux progrès de la génétique fondamentale, qui vient de l’établir scientifiquement d’une manière définitive et irréfutable : le #fœtus humain est depuis l’instant de sa conception un être pleinement humain. » Cardinal Robert Sarah.

Ajoutons que Véronique Lévy demande au Pape François de définir dogmatiquement que la vie humaine commence à la conception.

 

16 Mai, Jean-Philippe CHAUVIN écrit :

Il y a cent ans, le 16 mai 1920, Jeanne d’Arc était canonisée par le pape Benoît XV.
Léon Daudet écrit, dans « Vers le Roi » :

« Il n’y a rien, ici-bas, depuis le Sacrifice de la Passion, de plus beau, de plus pur, de plus miraculeux que l’histoire de Jeanne d’Arc, qui semble une suite des Evangiles, où le divin palpite dans l’Humain. Cette histoire est (…) un principe de salut, une étoile au-dessus de la Patrie. »
Et le pape Benoît XV avait déclaré en 1919 : « Nous trouvons si juste que le souvenir de Jeanne d’Arc enflamme l’amour des Français pour leur patrie, que nous regrettons de n’être français que par le cœur ».

Pas de commentaires à “ L’OBSERVATEUR ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|