( 10 février, 2020 )

Harangue du 5 janvier 2020

 

 

Orléans 1429/Nancy 1477

 

Pour la quarante-troisième année, nous nous retrouvons sur cette place dite de la Croix de Bourgogne… Mais, sachez-le, la date historique du 5 janvier 1477 qui vit la victoire des Lorrains sur le puissant Charles de Bourgogne n’a jamais été oubliée.

Le 5 janvier a été longtemps et joyeusement fêté à travers les siècles avant son interdiction exigée par les français occupant la Lorraine.

Dans la suite des temps, on a imposé les fêtes républicaines. Le 14 juillet à alors obligatoirement primé sur toutes les autres commémorations. Pourtant, à travers les siècles il y eu des mainteneurs de la tradition.

Juste avant nous, il y avait le journaliste Gabriel Bichet (le restaurateur du fort de Villey-le-Sec) qui a tenté de faire commémorer officiellement le 5 janvier, mais aucune des différentes municipalités n’a accepté de célébrer cet évènement qui pourtant changea la carte de l’Europe.

 

Cette année 2020 marque le centenaire de la canonisation de Jeanne d’Arc, la bonne Lorraine, il nous a plu de relever des similitudes étonnantes entre Jeanne et René II de Lorraine… Comme Baudricourt de Vaucouleurs, Jeanne était opposée à la mainmise Anglo-Bourguignonne sur les terres de Domremy, de France et de Lorraine… Tout comme aujourd’hui nous sommes résolument contre la mainmise de l’Islam sur les terres de France.

Il y a des similitudes entre l’action de Jeanne à Orléans et l’intervention de René II à Nancy le 5 janvier 1477.

Jeanne est chef de guerre à l’âge de dix-sept ans.

Le jeune duc René II, est surnommé « l’enfant » par l’orgueilleux Charles de Bourgogne.

Jeanne délivre Orléans, au bord de la reddition, car épuisé par la famine, le 29 avril 1429. A partir de cette date, la délivrance d’Orléans sera officiellement et joyeusement fêté tous les ans.

Il s’agit de la plus ancienne fête commémorative de France ayant traversé les siècles, puisque cette victoire de 1429 est encore célébrée aujourd’hui.

-           Le 5 janvier 1477, au lever du jour, le jeune duc René II et ses troupes sont en marche pour délivrer Nancy, la capitale ducale assiégée et affamée. La population en est réduite à manger chiens, chats et rats.

-           On connait la suite, qui est la victoire des Lorrains et la mort du grand-duc d’Occident surnommé le Téméraire.

-           Si, à travers les siècles, Orléans maintien le souvenir de sa délivrance, Nancy, hélas, a cédé à la décision arbitraire de supprimer cette fête identitaire que l’on confondait alors avec la fête des rois…

 

Pourtant, ici, 543 après, nous sommes quelques-uns à conserver la mémoire et à maintenir le souvenir de la Lorraine fière et indépendante. Peut-être sommes-nous à l’origine du renouveau identitaire que l’on tente d’effacer des mémoires…

Gardons courage, encore et toujours… Haut les cœurs ! Haut les bannières…

VIVE LA LORRAINE !

 

Jean-Marie CUNY

Pas de commentaires à “ Harangue du 5 janvier 2020 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|