• Accueil
  • > actualités
  • > Le « Front Révolutionnaire des Energumènes Autonomes Queer Souterrain.nes » menace
( 14 juin, 2019 )

Le « Front Révolutionnaire des Energumènes Autonomes Queer Souterrain.nes » menace

 

Lu sur le site de ‘L’Incorrect »

 La facade du cabinet du docteur Raphaël Nogier, militant contre la PMA, a été dégradée ce week-end par un groupuscule d’un nouveau genre, d’inspiration anarcho-libertaire, et brandissant la bannière QUEER. Retour sur les faits.

Les médias se sont légitimement émus tout le week-end des tags injurieux et menaçants retrouvés sur la maison de Latifa Ibn Ziaten, la mère de Imad Ibn Ziaten, l’un des soldats français tués par Mohamed Merah en 2012. Au même moment, un médecin lyonnais qui avait dirigé la rédaction d’un texte collectif s’opposant à la mise en place de la PMA a vu son cabinet médical vandalisé et des menaces le visant directement, explicitement inscrites.

D’après les tracts retrouvés sur place par la police ce serait un nouveau groupuscule d’activistes qui en serait l’auteur. Ces tracts seraient en effet signés par l’acronyme FREAKS. Cette appellation  a une double signification. Il fait tout d’abord référence à un film datant de 1932 s’intitulant également Freaks, qui se traduit par « monstre » en anglais et qui mettait en scène des bêtes de foire se révoltant contre leur utilisation malsaine pour divertir le public. Mais au-delà de cette référence, FREAKS est l’acronyme de Front Révolutionnaire des Energumènes Autonomes Queer Souterrain.nes.

Ce serait alors une première action illégale d’un groupuscule constitué dont la cause défendue serait celle du particularisme sexuel. Ce groupe, qui affirme vouloir lutter contre toute forme d’oppression, revendique explicitement son action sur ses tracts :

« Aujourd’hui, dimanche 9 juin, nous avons décidé d’attaquer et de redécorer le cabinet du docteur Raphaël Nogier, un docteur LGBTQI+phobe fasciste » et se termine par des menaces explicites.

« Nous avons attaqué son local pour rappeler à toute personne qui souhaite nous opprimer […] que des personnes seront toujours déterminées à les trouver et les combattre ». Le texte finit par un « Vous n’aurez pas la paix ».

La boîte aux lettres du médecin ainsi que la façade de son cabinet médical ont été recouverts d’expressions  telles que « A bas la famille hétéronormée ! » et « Ni Papa, Ni Etat, Ni Patrie, Ni mari». Les signes dessinées à côté sont un mélange faisant explicitement référence à la théorie du genre ainsi qu’au « A » de l’Anarchie. La mention d’un groupe d’ « Autonomes » dans l’acronyme FREAKS indique bien la filiation idéologique anarcho-libertaire.

Il est possible de faire un rapprochement avec les différentes attaques menées depuis 2017 en Isère par le collectif anarchiste s’appelant « Les Individualités Sauvages », et ayant mené plusieurs sabotages dans la région grenobloise sur des infrastructures et notamment sur des locaux et véhicules appartenant à la gendarmerie. Systématiquement, les mêmes mots d’ordre revendicatifs, en écriture inclusive, étaient utilisés pour revendiquer ces actions. Le même mode revendicatif et décalé avait alors été employé pour signer leurs méfaits .

Il est possible de faire un rapprochement avec les différentes attaques menées depuis 2017 en Isère par le collectif anarchiste s’appelant « Les Individualités Sauvages »

Contactés, les services de police se sont contentés de nous affirmer qu’une enquête était actuellement en cours.

Concernant le docteur Nogier, celui-ci a fait l’objet du courroux de ces groupuscules en raison de son engagement à la tête de l’association Cosette et fondateur de l’association Cosette et Gavroche. Cette association avait été créée pour lutter contre le projet de loi Taubira sur le mariage pour tous et milite toujours aujourd’hui contre la Procréation Médicalement Assistée. Le docteur Raphaël Nogier a lancé le manifeste des médecins qui a recueilli 2000 signatures de confrères opposés à l’extension de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes.

 

C’est la première fois qu’un médecin se trouve directement visé pour des questions supposément idéologiques nous affirme le docteur Nogier. Celui-ci affirme n’avoir jamais eu de problèmes de toute sa carrière jusqu’en 2018. Le 15 septembre 2018, Raphaël Nogier organise des Etats Généraux Bis de la Santé. Ceux-ci ont réunis 250 personnes dont de nombreux philosophes, juristes etc…et 150 médecins.  Monsieur Nogier nous raconte avoir eu beaucoup de mal à l’organiser en termes de coûts financiers, de temps passé à trouver une salle disponible, de l’obligation de disposer d’un service d’ordre de 14 personnes. Néanmoins, après avoir rempli toutes les conditions nécessaires à l’organisation de cet évènement, l’hôtel a reçu de constantes pressions de groupes LGBT afin d’annuler la conférence. Si celle-ci s’est finalement déroulée sans encombres, la direction de l’hôtel a fait comprendre au docteur qu’elle ne pourrait plus s’engager à l’avenir à organiser ce genre de réunions.

Au-delà de la plainte que vient de déposer le docteur Nogier, celui-ci nous affirme qu’il n’est ni homophobe, ni régressif et ne se situe au service d’aucune idéologie. Il ne se veut qu’un homme de sciences, outré par le dévoiement dont fait désormais l’objet la médecine. En revanche, il affirme que le combat dans lequel il s’est engagé est un appel à sauver la médecine. Celle-ci nous dit-il, est faite pour soigner et non pour satisfaire les lu

Pas de commentaires à “ Le « Front Révolutionnaire des Energumènes Autonomes Queer Souterrain.nes » menace ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|