• Accueil
  • > communiqués
  • > Nomination de Jean-Marc Sauvé par Mgr Pontier : les évêques de France vont-ils réagir ?
( 16 novembre, 2018 )

Nomination de Jean-Marc Sauvé par Mgr Pontier : les évêques de France vont-ils réagir ?

 

Communiqué de l’AGRIF

 

Incapable de gérer elle-même le scandale des abus de prêtres homosexuels ou pédophiles, la conférence des évêques de France vient de créer une commission « indépendante »…

Il faut déjà être particulièrement naïf pour faire confiance dans la justice de son pays. Nos évêques vont en plus faire confiance à une justice parallèle qui va les juger, fût-ce simplement moralement. Car que sera le rôle de cette commission, sinon de dresser le catalogue désastreux des prédateurs, de leurs victimes et des silences hiérarchiques que nous ne sachions déjà ?

Quelles conclusions pourrait-elle tirer et règles mettre en place que l’Eglise ne puisse faire elle-même avec un peu de bon sens qui aura, certes, cruellement manqué à certains pendant tant d’années ?

Au-delà du masochisme auquel des années de repentance nous avait habitués, il s’agit là d’un aveu d’impuissance consternant face à quelques clercs indignes mais minoritaires que quelques pasteurs n’auront pas traités comme ils le devaient.

Mais le plus scandaleux est que, parmi plusieurs noms proposés par les évêques à Lourdes, Mgr Pontier a confié la présidence de cette commission à Jean-Marc Sauvé.

Il vient de prendre la présidence des orphelins d’Auteuil après avoir pris sa retraite de vice-président du Conseil d’Etat.

Peut-être a-t-il été choisi car se disant catholique pratiquant et parce qu’il aura fait deux ans de séminaire chez les Jésuites ?

Comme le petit père Combes finalement.

Car c’est lui qui a validé la décision de mort de Vincent Lambert décidée par le Dr Kariger, autre catholique pratiquant revendiqué.

En tant que Vice-Président du Conseil d’Etat, Jean-Marc Sauvé a solennellement prononcé le 24 juin 2014 la sentence de mort de Vincent Lambert, condamné à être privé d’alimentation et d’hydratation jusqu’à ce que mort s’ensuive. En contradiction directe avec l’enseignement de l’Eglise et la loi naturelle.

Et c’est pourtant Jean-Marc Sauvé, qui porte bien mal son nom, qui a été choisi.

J’avais faim et vous m’avez refusé à manger. J’avais soif et vous m’avez refusé à boire. 

Voici le nouvel Evangile que nous propose l’Eglise de France avec une telle nomination.

Il est encore temps pour les évêques de France d’avoir un sursaut d’honneur et de dignité en intervenant auprès de Mgr Pontier pour que ce M. Sauvé soit renvoyé à l’orphelinat d’Auteuil.

Pas de commentaires à “ Nomination de Jean-Marc Sauvé par Mgr Pontier : les évêques de France vont-ils réagir ? ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|