• Accueil
  • > actualités
  • > Il n’y a pas de différence entre un fœtus et un bébé : on peut donc les tuer tous les deux
( 6 octobre, 2018 )

Il n’y a pas de différence entre un fœtus et un bébé : on peut donc les tuer tous les deux

 

Lu sur « le Salon Beige »

 

Ces chercheurs australiens de l’université de Melbourne sont logiquement : ils publient dans le Journal of Medical Ethics, revue internationale de bioéthique, un article intitulé :

Avortement après la naissance : pourquoi le bébé devrait-il vivre ?

Ils demandent la légalisation de l’avortement post-natal (sic, ne dites plus infanticide), si le bébé est handicapé ou si son existence menace le bien-être de la famille. Avec cet argument finalement imparable : il n’y a pas de différence morale entre un fœtus et un nouveau-né. Si l’avortement est autorisé, l’infanticide doit l’être.

C’est la raison pour laquelle l’avortement finira par être de nouveau interdit : il n’y a pas de différence entre un fœtus et un bébé.

 

Pas de commentaires à “ Il n’y a pas de différence entre un fœtus et un bébé : on peut donc les tuer tous les deux ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|