• Accueil
  • > actualités
  • > Syrie : l’un des sites bombardé avait été inspecté il y a 2 mois et il n’y avait pas de trace d’arme chimique
( 16 avril, 2018 )

Syrie : l’un des sites bombardé avait été inspecté il y a 2 mois et il n’y avait pas de trace d’arme chimique

 

Lu sur le Salon Beige.

 

Informations intéressantes de Frédéric Pichon, spécialiste de la région à propos d’une inspection de l’OIAC (Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques, institution internationale qui veille à ce que la Convention internationale sur les armes chimiques soit bien appliquée) :

L’OIAC s’était rendue en février 2018 sur le site de Barzeh, bombardé le 14 avril. Et ses conclusions à l’époque démentaient toute trace de chimique.https://t.co/1aVYGpDkSu

— Frédéric Pichon (@Fred_Pichon) 15 avril 2018

pic.twitter.com/o1oXmObseb

— Frédéric Pichon (@Fred_Pichon) 15 avril 2018

Si ces conclusions sont exactes, et sous réserve qu’en 2 mois, Damas n’ait pas relancé l’activité de production, le bombardement de Barzeh s’apparenterait à une véritable farce destinée à sauver la face des 3 membres du CSNU qui ont choisi de « frapper ».

— Frédéric Pichon (@Fred_Pichon) 15 avril 2018

La synthèse du renseignement français est assez ambiguë sur le site de Barzeh. Noter toutefois que ce sont des frappes américaines qui ont détruit cet objectif. pic.twitter.com/3zg7Jch2wV

— Frédéric Pichon (@Fred_Pichon) 15 avril 2018

Frappes occidentales en Syrie (2/2) par @BFMTVhttps://t.co/xWbesl2rtN via @Dailymotion

— Frédéric Pichon (@Fred_Pichon) 15 avril 2018

Pas de commentaires à “ Syrie : l’un des sites bombardé avait été inspecté il y a 2 mois et il n’y avait pas de trace d’arme chimique ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|