( 6 janvier, 2016 )

LE 250e ANNIVERSAIRE

Je reçois actuellement des courriers (et courriels) pour me dire qu’il ne faut pas oublier de célébrer l’anniversaire du rattachement de la Lorraine à la France qui eut lieu au lendemain de la mort du bon roi Stanislas le 5 février 1766.

Pardonnez-moi, je suis Lorrain et je n’ai guère le goût de célébrer cette annexion de la Lorraine au royaume des lys, devenu république peu après. Une organisation officielle m’a également demandé de participer aux expositions et publications au sujet de cette célébration. J’ai un peu de mal à me conformer aux directives que je considère comme étant plus ou moins acceptables. Si de votre côté vous souhaitez évoquer le sujet, nous ferons alors une petite place dans l’un de nos prochains numéros.

Tour récemment, j’ai scandalisé un groupe de nos lecteurs qui m’avait demandé de leur faire visiter la ville de Nancy. Je commence donc par la place Royale (dite Stanislas depuis 1831). Le doigt tendu du roi de Pologne détrôné nous indique le sens de la visite. Au pied de la statue de ce duc nominal, je commence à dire que, placé à la tête du duché par la volonté de Louis XV, ce personnage n’est pas un duc héréditaire, mais un usurpateur. Les protestations s’élèvent aussitôt. L’argument suprême est de me dire qu’il a fait construire à l’endroit où nous sommes la plus belle place d’Europe. Certes, mais en même temps, il a voulu éradiquer les souvenirs de la Lorraine ducale. Par exemple, il a fait détruire le superbe et vaste hôtel de ville Renaissance qui se trouvait face l’église Saint Sébastien. Il a abandonné puis transformé en écuries le palais ducal. Il a fait détruire par morceaux l’opéra de Léopold qui était considéré comme le plus bel opéra-théâtre d’Europe, situé derrière l’église des Cordeliers. Stanislas a favorisé les philosophes dits des Lumières qui sont à l’origine des désordres de la Révolution française, etc.

Vous l’avez compris, j’apprécie peu Stanislas. Je ne suis guère conformiste, puisque les confiseurs et les politiques passent leur temps à louer celui qui a pris la place de l’antique famille de Lorraine. Je reconnais cependant et sincèrement que le Polonais a fait beaucoup de bien en favorisant des œuvres utiles. Il est le bienfaiteur de plusieurs institutions, mais on ne m’empêchera quand même pas de préférer la famille ducale qui a régné plus de sept siècles sur notre pays de Lorraine.

Jean-Marie CUNY

 

Article paru dans la très bonne revue « La nouvelle Revue Lorraine » (Le Tremblois, 54280, Laneuvelotte – abonnement : 38 €). Dans ce numéro, on trouvera aussi – entre autres – des articles sur Saint Nicolas et sur la cuisine lorraine…

Pas de commentaires à “ LE 250e ANNIVERSAIRE ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|