( 14 décembre, 2012 )

Communiqué de la fondation Jérôme Le Jeune

« Le Téléthon est chaque année l’occasion de lancer un vaste appel aux dons au profit de « la recherche ». Un tel événement et un tel élan de soutien appellent un droit de regard sur les travaux financés par cette collecte. Le Téléthon soutient des travaux de recherche contestables sur les plans éthique, scientifique et juridique :

  • des recherches utilisant des cellules souches embryonnaires qui conduisent à la destruction de l’embryon humain
  • l’amélioration des techniques de diagnostic préimplantatoire (DPI) et de diagnostic prénatal (DPN)

Le diagnostic préimplantatoire : il s’agit de trier in vitro les embryons porteurs de maladies génétiques ou chromosomiques des embryons sains avant de les implanter. C’est notamment l’amélioration de cette technique qui est présentée par l’AFM-Téléthon comme une « avancée spectaculaire ». La formulation utilisée dans la communication enthousiaste de l’AFM-Téléthon voudrait faire croire que grâce à ce diagnostic « l’espoir et la vie reprennent le dessus ». Or, il révèle une sélection eugéniste à l’issue de laquelle ne survivent que des «bébés-zéro-défauts ».

Le diagnostic prénatal : il s’agit de l’ensemble des examens mis en œuvre pour détecter précocement des maladies ou des malformations du fœtus dans l’utérus de la mère. Ces techniques sont utilisées aujourd’hui pour sélectionner les bébés avant la naissance. »

Pas de commentaires à “ Communiqué de la fondation Jérôme Le Jeune ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|